OL-Benfica : Le domicile de Bertrand Traoré cambriolé pendant le match, avec un préjudice estimé à 300.000 euros

FAITS DIVERS Buteur mardi pour la première fois de la saison face au Benfica (3-1), l'attaquant de l'OL a ensuite eu la mauvaise surprise d'apprendre que son domicile avait été cambriolé durant la rencontre

Jérémy Laugier avec AFP

— 

Bertrand Traoré a inscrit son premier but de la saison, mardi face au Benfica. JEFF PACHOUD
Bertrand Traoré a inscrit son premier but de la saison, mardi face au Benfica. JEFF PACHOUD — AFP
  • Durant le match de Ligue des champions remporté par l’OL contre le Benfica (3-1), mardi soir à Décines, Bertrand Traoré a été victime d’un cambriolage à son domicile de Chassieu (Rhône).
  • L’attaquant lyonnais, auteur de son premier but de la saison mardi, aurait subi un préjudice estimé à 300.000 euros.

Une nouvelle fois sifflé par une grande partie du Parc OL à son entrée en jeu, mardi contre le Benfica (3-1), Bertrand Traoré pensait s’offrir une belle éclaircie au cœur d’une première partie de saison très compliquée. L’attaquant lyonnais a en effet scellé la victoire de son équipe, peu après son entrée en jeu, en inscrivant son premier but de la saison d’une jolie frappe enroulée (89e). Un bonheur de courte durée puisqu’il a ensuite appris qu’il avait été même victime d’un cambriolage pendant cette rencontre de Ligue des champions, comme l’a indiqué mercredi la police.

L’entrée de son domicile de Chassieu, dans la banlieue est de Lyon, et un coffre-fort se trouvant à l’intérieur, ont été fracturés, a ajouté la police. Celle-ci a précisé que lorsque les agents sont arrivés sur place vers 21h20, le ou les cambrioleurs avaient déjà quitté les lieux. Selon le site Lyon Mag, d’importantes sommes d’argent et des montres de luxe lui ont notamment été dérobées, pour un préjudice pouvant atteindre la somme de 300.000 euros. L’enquête a été confiée à la Sûreté départementale.

En juillet, Bertrand Traoré s’était fait voler… des transats de son jardin

Le 25 juillet dernier, l’international burkinabé avait déjà porté plainte au commissariat de Bron (Rhône), mais seulement pour… des transats volés dans le jardin de sa propriété. Quelques heures plus tard, un équipage du groupe de sécurité de proximité en patrouille à Chassieu avait interpellé six personnes, dont un adolescent de 17 ans, tous installés au pied d’un immeuble sur du mobilier de jardin correspondant à celui de Bertrand Traoré. L’affaire avait été classée sans suite par le procureur, faute de témoignages et de vidéos de surveillance.

Cette fois, le préjudice subi par l’ancien joueur de l’Ajax est autrement plus conséquent, comme cela avait pu se produire pour d’autres joueurs de l’OL en février 2019, à savoir Memphis Depay (déjà cambriolé cinq mois plus tôt), Lucas Tousart et Pape Cheikh Diop, en plein huitième de finale de Ligue des champions contre le Barça.