Paulo Sousa, le nouvel entraîneur des Girondins de Bordeaux.
Paulo Sousa, le nouvel entraîneur des Girondins de Bordeaux. — Nicolas Tucat / AFP

FOOTBALL

Girondins de Bordeaux: «On espère que ce sera enfin le bon», Paulo Sousa attendu au tournant

Les supporters fondent beaucoup d'espoirs sur le nouvel entraîneur portugais

Le tableau est beau. Rien ne dépasse à l’image de la coupe de cheveux du Portugais. Sous un soleil printanier, le svelte Paulo Sousa mène son opération séduction à la perfection pour sa première journée au château du Haillan. C’est la classe. Il faut le dire. Pour boucler le tout, il prend la parole en français quelques secondes pour se présenter : « Je suis désolé mais je vais continuer en portugais. C’est plus confortable pour moi… », glisse-t-il dans un sourire.

Celui qui a appris la langue de Molière à l’école répond même sans avoir besoin de la traduction. Il maîtrise parfaitement sa partition. Au point qu’il ne dira que des banalités pour sa première sortie publique en tant qu’entraîneur des Girondins :

  • « C’est un club historique. Bordeaux est une ville importante en France. »
  • « Le projet m’a convaincu. J’ai tout de suite eu un bon feeling. »
  • « Il faut élever le niveau de cette équipe. Je suis ambitieux comme les nouveaux propriétaires. »

Tous les regards tournés vers lui

Et on passera sur le suivi statistique de ses joueurs, cette fois-ci. Mais Paulo Sousa est surtout attendu sur le terrain. Le vrai. Celui où les Girondins enchaînent les saisons sans relief comme les entraîneurs (quatre sur les deux dernières saisons). Choix numéro un des nouveaux propriétaires américains du club, le Portugais n’a pas vraiment le droit à l’erreur. Le nouveau projet, c’est avant tout lui aujourd’hui.

Paulo Sousa avec Frédéric Longuépée, le président des Girondins de Bordeaux.
Paulo Sousa avec Frédéric Longuépée, le président des Girondins de Bordeaux. - Nicolas Tucat / AFP

C’est aussi pour cette raison que les supporters bordelais ont autant d’espoirs. « On espère que ce sera enfin le bon », « Il a tout pour nous sortir du marasme actuel », « Sa carrière parle pour lui, j’ai confiance » ou encore « il a beaucoup de charisme et le club en manquait terriblement »… Au bord du terrain d’entraînement, chacun scrute le moindre geste de l’ancien joueur double vainqueur de la Ligue des champions.

Un effet Paulo Sousa pour le stade ?

C’est le cas de Lucas : « On veut avant tout qu’il ramène de l’ordre dans le club car on a l’impression que ça part dans tous les sens depuis un petit moment. » Homme à poigne, Paulo Sousa devrait vite imposer son style. Première mesure, les entraînements se dérouleront presque tous à huis clos cette semaine. « Je suis très impatient, ça fait très longtemps qu’il n’y a pas eu autant d’attente vis-à-vis d’un entraîneur à Bordeaux. C’est bien. Peut-être que ça va faire revenir du monde au stade », espère Maxime, membre des Ultramarines.

Une attente que semble en tout cas avoir saisie Paulo Sousa : « Moi en tant qu’entraîneur, je dois avoir de bons résultats avec l’équipe pour réussir à remplir le stade. Ensuite, le club doit proposer de nouvelles choses aux supporters. Enfin, on doit entendre parler du club positivement à l’extérieur notamment dans la presse. » Le Portugais dresse le bon constat. A lui maintenant de trouver les solutions dès dimanche prochain (17h) contre Rennes.