Girondins de Bordeaux: La mère de Samuel Kalu libérée par ses ravisseurs au Nigeria

FOOTBALL On ne sait pas si l’attaquant bordelais a dû payer une rançon

C.C. avec AFP

— 

Samuel Kalu est l'homme fort des Girondins de Bordeaux.
Samuel Kalu est l'homme fort des Girondins de Bordeaux. — Nicolas Tucat / AFP

C’est la fin du cauchemar pour Samuel Kalu. Ce mardi matin, la mère de l’attaquant des Girondins de Bordeaux a été libérée après près d’une semaine aux mains de ses ravisseurs dans le sud-est du Nigeria, selon un responsable de la police.  Elle avait été enlevée mercredi dernier alors qu’elle rentrait chez elle.

Selon la presse locale, la rançon réclamée par les ravisseurs s’élevait à 15 millions de nairas pour sa libération (36 000 euros), mais la police n’a pas confirmé si de l’argent avait finalement été versé. « Elle a été libérée vers minuit lundi et a pu retrouver ses proches », a affirmé Godfrey Ogbona, porte-parole de la police de l’État d’Abia.

Les ravisseurs pas encore arrêtés

« Les circonstances de sa libération ne m’ont pas encore été précisées (…), mais nous continuons l’enquête pour nous assurer que les coupables soient arrêtés et traduits en justice », a-t-il ajouté. Les familles des footballeurs internationaux sont des cibles privilégiées des enlèvements contre rançons au Nigeria.

Samuel Kalu va pouvoir se reconcentrer sur les Girondins de Bordeaux. Il ne jouera tout de même pas ce mardi soir contre Montpellier puisqu’il n’avait pas été retenu par Eric Bedouet dans un tel contexte.