VIDEO. Pontivy-PSG: Fabrice Peru, l’amateur qui va défier Paris pour la deuxième fois en Coupe de France

FOOTBALL Le joueur de Pontivy avait livré un match énorme en 2012 lorsqu’il jouait à Locminé…

Camille Allain

— 

Fabrice Peru sous les couleurs de Locminé lors du match de Coupe de France face au PSG le 8 janvier 2012.
Fabrice Peru sous les couleurs de Locminé lors du match de Coupe de France face au PSG le 8 janvier 2012. — Damien Meyer / AFP
  • La GSI Pontivy affronte ce dimanche le PSG en 32e de finale de la Coupe de France. Le match se joue à Lorient.
  • Un joueur breton a déjà affronté les Parisiens. C’était en 2012 quand Fabrice Peru jouait sous les couleurs de Locminé.
  • Sept ans jour pour jour plus tard, le milieu de terrain va de nouveau affronter l’ogre parisien. Avec moins de fougue mais plus d’expérience.

Ce match, il l’a revu des dizaines de fois. « Je m’en souviendrai toute ma vie. C’était le 8 janvier 2012. On m’en parle encore aujourd’hui ». Fabrice Peru jouait alors sous les couleurs de Locminé, club de ce que l’on appelait alors la CFA2, et avait affronté le PSG en Coupe de France. Face à Pastore, Hoarau, Armand ou Jallet, l’amateur ne s’était pas démonté et avait livré un match énorme, poussant les Parisiens dans leurs retranchements. Locminé avait encaissé un deuxième but à la 91e, douchant le Moustoir.

Presque sept ans jour pour jour plus tard, Fabrice Peru s’apprête à retrouver le stade lorientais pour accueillir le PSG une seconde fois dans sa vie. Cette fois sous les couleurs de la GSI Pontivy. « Je ne sais pas quelle équipe ils mettront. Ça m’est un peu égal. De toute façon, ça reste le PSG », assure très tranquillement le Breton. « Que ce soit Cavani, Buffon ou un autre, ce sera énorme », concède-t-il sans s’enflammer.

« Toute l’équipe avait fait un match énorme »

En 2012, son nom avait été cité de nombreuses fois par les commentateurs d’Eurosport, impressionnés par son niveau de jeu, Frank Leboeuf en tête. « Toute l’équipe avait fait un match énorme. Et moi, j’étais dans un superbe jour donc ça avait bien marché ». La médiatisation soudaine avait-elle eu un effet sur sa carrière ? « Oui, j’ai eu des contacts avec deux clubs pros de Ligue 1 et Ligue 2. Mais ils me proposaient des contrats amateurs. J’avais 25 ans, une maison, une femme. Je ne pouvais pas tout lâcher comme ça », poursuit Fabrice Peru. L’homme a poursuivi sa carrière d’enseignant en activité physique auprès des personnes âgées ou handicapées. Il est revenu à la GSI Pontivy aussi, son club formateur.

A 32 ans, le milieu de terrain assume son statut de vétéran dans cette équipe où la moyenne d’âge est de 23 ans. Habitué à jouer la Coupe de France, il a déjà affronté plusieurs clubs pros par le passé. Brest, par deux fois, mais aussi Châteauroux. Le milieu de terrain se souvient aussi d’un déplacement à Tahiti où son équipe s’était imposée sur le score improbable de 6 à 5 alors que la France subissait les attentats de novembre 2015. « J’avais marqué le penalty victorieux à la 119e. Je m’en souviens parfaitement. Il n’y a que la Coupe pour t’offrir des souvenirs comme ça. » Au retour, l’avion de la GSI Pontivy avait été victime d’une alerte à la bombe.

Dimanche soir, Fabrice Peru va retrouver le stade du Moustoir, les caméras de télé et le PSG. Mais aucun rescapé du match de 2012. « Le dernier à être parti, c’est Pastore. »