Ligue Europa : A l’image des Girondins, Nicolas de Préville «ne lâche pas» malgré les difficultés

FOOTBALL Bordeaux peut encore se qualifier grâce à son attaquant qui a retrouvé le chemin du but…

Clément Carpentier

— 

Nicolas de Préville félicité par Aurélien Tchouaméni après son but face à Prague.
Nicolas de Préville félicité par Aurélien Tchouaméni après son but face à Prague. — Nicolas Tucat / AFP
  • Les Girondins ont battu Prague lors de la 5e journée de la Ligue Europa avec notamment un but de Nicolas de Préville.
  • En grande difficulté depuis son arrivée au club, l’attaquant est soutenu par tout le vestiaire.
  • Son attitude de battant est particulièrement appréciée par le staff.

Des applaudissements. Oui, oui, on ne rêve pas. Nicolas de Préville est bien sorti sous les acclamations du Matmut Atlantique, ce jeudi soir, lors de la victoire contre Prague (2-0) en Ligue Europa. Et ça a dû lui faire bizarre. En effet, ses supporters lui mènent la vie (très) dure depuis son arrivée au club à l’été 2017. Et l’attaquant des Girondins était jusque-là plus habitué aux sifflets. « Ce n’est pas facile pour lui depuis le début ici, reconnaît son capitaine Benoît Costil, après il a mis combien de buts avec Lille la saison avant de venir ici ? 14, 15 buts ! Ça, ce n’est pas un hasard, ce sont des faits. »

Peut-être. Mais malheureusement, Nicolas de Préville est bien loin de ces chiffres aujourd’hui. Celui qui a dû digérer son transfert (10 millions d’euros) est souvent apparu en grande difficulté ces derniers mois. En manque de confiance. Mais l’ancien lillois est « quelqu’un qui ne lâche pas, dixit François Kamano, il continue de bosser dur chaque jour à l’entraînement. » Tout ça, en silence. Sans faire de vagues malgré son très faible temps de jeu. Une attitude très appréciée par tous ses coéquipiers et le staff.

Tout le monde est derrière lui

Alors « s’il y avait un joueur qui devait marquer ce soir (jeudi), je pense que moi comme le reste de l’équipe, on espérait que ce soit Nico ! Il le mérite » pour Benoît Costil. « On est content pour lui. On est tous derrière lui. On l’aide », relance son entraîneur, Eric Bedouet. Ce but à la De Préville, frappe limpide du gauche sans se poser de question, est donc une juste récompense. Le gardien international espère maintenant que « c’est le début d’une nouvelle dynamique positive pour lui car la qualité de l’homme, elle est là et la qualité du joueur aussi. »

En tout cas grâce à celui qui « a toujours le sourire avec tout le monde » selon François Kamano, Bordeaux peut encore croire à la qualification pour les 16e de finale de la Ligue Europa. Il faudra tout de même un petit miracle dans deux semaines pour ça. Il faudra gagner à Copenhague et espérer dans le même temps une victoire du Zénit Saint-Pétersbourg à Prague. D’ici, tout le monde espère que Nicolas de Préville aura enchaîné de nouveaux buts.