FC Nantes: Pourquoi ce n'est plus tenable pour le coach Miguel Cardoso?

FOOTBALL L'entraîneur nantais doit être licencié dans les jours à venir...

David Phelippeau

— 

Miguel Cardoso.
Miguel Cardoso. — James Boardman/TPI/REX/Shutterstock/SIPA
  • Miguel Cardoso va être limogé de son poste d’entraîneur du FC Nantes.
  • Ce choix de la direction nantaise n’est pas seulement dicté par les mauvais résultats sportifs.
  • La méthode globale de management et la personnalité de Cardoso ne passent plus, non seulement avec une partie du vestiaire, mais aussi avec certains membres de son staff.

Miguel Cardoso ne sera plus l’entraîneur du FC Nantes dans quelques jours. La défaite (1-2) des Canaris contre Nice - la 4e en 7 rencontres de L1 - a précipité la chute du technicien portugais arrivé cet été. Mardi soir, la direction nantaise, après avoir consulté de nombreuses personnes en interne et en externe, a pris la décision de se séparer de son entraîneur, arrivé il y a un peu plus de 3 mois.

Ce choix n’est pas seulement dicté par les mauvais résultats du FCN. La méthode globale de management et la personnalité de Cardoso ne passent plus, non seulement avec une partie du vestiaire, mais aussi avec certains membres de son staff. Ses relations avec la formation sont quasiment inexistantes. Et tout cela depuis plusieurs semaines. La fin de l’histoire entre le Portugais et le FCN était inéluctable.

Une méthode de management contestée

Evidemment, devant les micros, aucun joueur n’a remis en cause clairement les méthodes de son entraîneur. Pourtant, la fracture entre certains éléments et le coach est réelle depuis bien longtemps. Le « mal » a pris racine dès le stage estival à Annecy. Entraînements à rallonge durant lesquels les joueurs passent presque autant de temps à écouter leur coach qu’à courir, séances vidéos interminables, aucune souplesse dans le rythme de vie de groupe, préparation physique insuffisante… Cardoso a vite agacé le vestiaire. La défiance entre certains joueurs et le technicien portugais n’a finalement cessé d’augmenter au fil des semaines, les mauvais résultats n’arrangeant rien. Elle a atteint son apogée quand le coach a eu une vive altercation avec Nicolas Pallois, joueur très apprécié au sein du groupe…

La direction est intervenue pour que ses causeries soient plus courtes et moins proches du début des matchs. Cardoso a alors proposé à ses joueurs - avant Reims et Lille - à l’hôtel des séquences vidéo de ses conférences d’avant match. Et même un petit dessin animé avant le match contre les Rémois.

Un système tactique remis en cause

Son système tactique, basé sur la possession de balle, a aussi laissé perplexes les joueurs. A force de demander à ces derniers de respecter à la lettre le plan de jeu, Cardoso les a poussés à jouer contre-nature. « Il bride le talent, la spontanéité de certains », expliquait même à 20 Minutes il y a quelques semaines un proche du vestiaire.

La direction a tenté ces dernières semaines de « recadrer » certaines choses. En vain. On peut se demander si certains joueurs n’ont pas lâché leur entraîneur mardi soir. Le licenciement futur de Cardoso ne devrait pas surprendre le vestiaire, et pour cause : il y a quelques semaines, certains joueurs ont eu l’audace de parier sur la date du limogeage du Portugais…

Avec Kita, l’histoire avait mal débuté et elle se finit mal

Miguel Cardoso n’était pas la priorité de Waldemar Kita. Le président l’a choisi - après 3 ou 4 entretiens - sans être totalement convaincu. C’est son entourage qui l’a décidé à prendre cet entraîneur à la bonne réputation au Portugal et au profil de formateur. Preuve de la réticence de WK, lors d’une rencontre avec Cardoso à Paris cet été, le président nantais était tellement peu emballé par la candidature du Portugais qu’il aurait quitté l’entretien pour rejoindre dans une pièce juste à côté… Vahid Halilhodzic. Le Bosnien était sa priorité après l’échec du dossier Gourvennec.

Fin août, WK a déjà commencé à remettre en cause publiquement les plans de jeu de son entraîneur en lui conseillant de « reprendre la base ». Samedi, il a remis ça de manière plus féroce au micro de Canal + en le sommant de changer sa composition d’équipe. Il y a une dizaine de jours, devant les salariés, le président nantais avait cette fois-ci ironisé en recommandant à son entraîneur d’aller voir les joueuses du FCN qui - elles - savent marquer des buts à la pelle… Le FC Nantes de Cardoso en a marqué 7 en 7 matchs.