Guingamp-Bordeaux: Des Girondins, bien plus impliqués, remettent la marche En Avant (3-1)

FOOTBALL Les Bordelais sortent de la zone rouge grâce à cette deuxième victoire cette saison…

Clément Carpentier

— 

Les Girondins de Pablo et Karamoh ont tenu le choc à Guingamp.
Les Girondins de Pablo et Karamoh ont tenu le choc à Guingamp. — CHARLY TRIBALLEAU / AFP
  • Les Girondins s’imposent à Guingamp lors de la 6e journée de Ligue 1.
  • Ils remontent à la 14e place du championnat.
  • Pas le temps de souffler, Bordeaux accueille Lille dès mercredi.

On leur avait promis l’enfer, ils l’ont vécu par instants. Mais grâce à leur supériorité technique, les Girondins n’ont pas paniqué, dimanche, pour revenir avec la victoire de Guingamp (3-1). Cette deuxième victoire de la saison en Ligue 1 permet aux Bordelais de sortir de la zone rouge et de remonter à la 14e place avec sept points au compteur après six journées.

Enfin, un peu de maîtrise. Si le bateau girondin a une nouvelle fois bien tangué notamment en première mi-temps (une barre transversale pour les Bretons), il a su garder le cap dans la tempête. Et c’est sûrement ce qui a permis aux Bordelais, qui avaient ouvert le score par Kamano, de ne pas couler à pic après l’égalisation guingampaise de Thuram sur penalty.

Les Bordelais fêtent le premier but de Karamoh sur le maillot des Girondins.
Les Bordelais fêtent le premier but de Karamoh sur le maillot des Girondins. - CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Beaucoup plus appliqués et investis que jeudi en Ligue Europa, les Marine et Blanc ont logiquement réussi à repasser devant à dix minutes du terme grâce à Karamoh après une magnifique louche d’une autre recrue, Cornélius. Et comme tout devait finalement bien se terminer pour eux, c’est Nicolas De Préville, en grande difficulté ces derniers temps, qui a scellé le score dans les arrêts de jeu.

Kamano, toujours sur son nuage. Il lui a fallu une demi-heure pour se mettre dans son match mais une fois dedans, François Kamano a offert un récital au Roudourou. Après quelques débordements sans véritable danger, le Guinnéen a signé l’un des buts de ce début de saison pour ouvrir le score. Sur un long ballon de Koundé, Cornélius et Sankharé combinaient avant de servir l’attaquant bordelais pour sa spéciale : un crochet intérieur et surtout une frappe enroulée du droit en pleine lucarne depuis l’entrée de la surface.

François Kamano poursuit donc son excellent début de saison (six buts et deux passes décisives toutes compétitions confondues). Ce matin, il est tout simplement le deuxième meilleur buteur du championnat, ex aequo avec Neymar ou Mbappé et derrière Thauvin. Rien que ça.

Les bons choix de Ricardo. Le Brésilien avait décidé de donner sa chance à Otavio et Cornélius pour la première fois de la saison en Ligue 1, eh bien ses deux joueurs le lui ont parfaitement rendu. Le milieu de terrain brésilien a été omniprésent. Il a parfaitement protégé sa défense et distribué le jeu sans éclat mais sans risque. Propre.

De son côté, Cornélius a répondu là où on l’attendait, c’est-à-dire dans le combat. L’international danois a été dans ce domaine, peut-être même trop d’ailleurs au vu du nombre de fautes commises. Mais il a aussi surpris son monde par sa justesse technique, de la tête sur le premier but et du pied gauche sur le deuxième. A revoir lui aussi très vite.