Allemagne-France: Les champions du monde sauvés par un Areola de grande classe contre la Mannschaft

FOOTBALL Pour sa première sortie de championne du monde, la France ramène un match nul (0-0) d'Allemagne...

Alexia Ighirri

— 

Un Alphonse Areola de grande classe sauve la France contre l'Allemagne
Un Alphonse Areola de grande classe sauve la France contre l'Allemagne — Odd ANDERSEN / AFP
  • Pour son premier match en tant que champions du monde, les Bleus n'ont pu faire mieux qu'un match nul (0-0) à Munich jeudi, en Ligue des nations.
  • Pour sa première sélection avec l'équipe de France, le gardien Alphonse Areola a sorti une énorme performance, sauvant les Français face à la Mannschaft.

De notre envoyée spéciale à Munich,

On est content de retrouver ses copains à la rentrée non ? On a eu le même sentiment en revoyant les Bleus, plus d’un mois après leur titre de champions du monde jeudi à Munich. Même si le nul face à l’Allemagne (0-0) en Ligue des nations vient un poil gâcher les retrouvailles.

La même recette, le résultat en moins. La France joue bas, défend, exploite les contres... ça ne vous rappelle rien ? Les Bleus ont réutilisé la recette qui leur avait si bien réussi cet été en Russie. Reste qu’il a fallu attendre la 35e minute et une tête d’Olivier Giroud pour voir Manuel Neuer se coucher dans ses buts. L’attaque française a été à la peine, malgré des percées de Lucas Hernandez ou gestes classieux de Kylian Mbappé. C’était bien mieux au retour des vestiaires, à l’image des tentatives d’Antoine Griezmann (46e et 64e). Ceux qui s’attendaient à un festival attendont. Dimanche au Stade de France face aux Pays-Bas, peut-être, pour les buts. Pour les cotillons, c’est certain.

Première (plus que) réussie. Comme prévu, Alphonse Areola a fêté sa première sélection face à la Mannschaft. Son premier arrêt, pas simple, sur une frappe de Timo Werner (18e), l'a mis en confiance. Le Parisien a ensuite traversé la première période sereinement, présent sur quelques-uns des centres potentiellement dangereux (ou franchement mal négociés par les Allemands). A la reprise, le gardien est encore là sur un tir du même Werner. Encore mieux sur les tentatives de Thomas Müller, Marco Reus ou Mats Hummels: Areola est à la parade et il a sauvé les Bleus.

Un petit stop pour les Bleus. Le risque d’un relâchement des Tricolores, après leur sacre, était présent. Et quand bien même un mauvais résultat en Allemagne n’était pas dramatique en ce début de Ligue des nations, les Français ont assuré vouloir terminer premier de leur groupe pour accéder au Final 4 en juin 2019. Il faudra désormais gagner, dès dimanche. Côté allemand, il y eu de l’envie et de l’orgueil. L’opération réhabilitation de la Mannschaft après le fiasco russe a démarré.