Fifagate: Neuf ans de prison pour l'ancien boss de la Conmebol pour corruption et prise de pots-de-vin

FOOTBALL C'est à ce jour la peine la plus lourde prononcée dans le cadre du Fifagate...

A.L.G. avec AFP

— 

Juan Angel Napout, ex-président de la confédération de football d'Amérique du Sud.
Juan Angel Napout, ex-président de la confédération de football d'Amérique du Sud. — VLADIMIR RODAS / AFP

Juan Angel Napout, ex-président de la confédération de football d’Amérique du Sud, la Conmebol, a écopé mercredi d’une peine de neuf ans de prison, plus lourde sentence rendue par la justice américaine contre un baron du football sud-américain dans l’affaire du « Fifagate ».

Comme l’ex-patron de la fédération brésilienne José Maria Marin, condamné mercredi dernier à quatre ans de prison, le Paraguayen Napout, 60 ans, avait été reconnu coupable de corruption et prise de pots-de-vin fin décembre, au terme d’un procès à New York.

Un million de dollars d’amende

Six semaines d’audience avaient exposé les millions de dollars de pots-de-vin versés par des sociétés de marketing sportifs aux responsables du football d’Amérique latine, en échange des droits de retransmission télé et de promotion de tournois du continent, dont la Copa America et la Copa Libertadores.

« Il avait une personnalité cachée, une vie cachée », réussissant à perpétuer « l’idée qu’il était un gentil, tout en touchant des pots-de-vin », a déclaré mercredi la juge fédérale Pamela Chen, en charge du dossier Fifa, lors d’une audience de près de cinq heures. Outre les neuf ans de prison, Napout a été condamné à une amende d’un million de dollars et à restituer les 3,3 millions de dollars de pots-de-vin perçus.