Ingérence: La Fifa menace de suspendre les fédérations nigériane et ghanéenne de football

FOOTBALL La Fifa menace de suspendre les fédérations nigériane et ghanéenne de football

A.L.G. avec AFP

— 

Fifa (Illustration)
Fifa (Illustration) — FABRICE COFFRINI / AFP

La Fifa a menacé mardi de suspendre les fédérations de football du Nigeria et du Ghana si des interventions des autorités locales, assimilées à une ingérence, ne sont pas levées. Concernant le Nigeria, elle demande que d'ici à lundi, le président de la Fédération de football du Nigeria (NFF), Amaju Melvin Pinnick, « dûment élu le 30 septembre 2014 », retrouve ses pouvoirs tout comme le comité exécutif.

Si ce n'est pas le cas, la NFF sera alors suspendue avec effet immédiat. L'instance souligne également qu'en cas de suspension de la fédération, la sélection du Nigeria actuellement engagée dans la Coupe du monde féminine des moins de 20 ans en France, sera « exceptionnellement » autorisée à poursuivre la compétition étant donné que le tournoi a débuté.

Un cas similaire au Ghana

La Fifa menace également de suspendre la Fédération du Ghana (GFA), dont le président Kwesi Nyantakyi a démissionné début juin en raison de soupçons de délits de corruption après des révélations explosives d'une enquête journalistique. L'instance précise que sa commission d'éthique a ouvert une enquête à l'encontre de Nyantakyi qui a été provisoirement suspendu par cette même commission.

Mais la Fédération internationale de foot considère que les mesures prises par la justice ghanéenne visant à la dissolution de la fédération constituent une ingérence. Elle demande donc aux autorités locales d'interrompre cette procédure avant le 27 août ou alors la GFA sera immédiatement suspendue.