VIDEO. Coupe de France féminine: Paris bat Lyon à l'issue d'une finale interrompue par un violent orage

FOOTBALL: Au terme d’une finale interrompue par un violent orage, les joueuses du PSG ont remporté la Coupe de France aux dépens des Lyonnaises (1-0) jeudi au stade de la Meinau à Strasbourg...

Alexia Ighirri

— 

Coupe de France féminine: Paris bat Lyon à l'issue d'une finale interrompue par l'orage.
Coupe de France féminine: Paris bat Lyon à l'issue d'une finale interrompue par l'orage. — PATRICK HERTZOG / AFP
  • Le PSG et l’OL s’affrontaient en finale de Coupe de France féminine jeudi soir au stade de la Meinau à Strasbourg. Un match interrompu pendant près d’une heure par un violent orage.
  • Dans le stade où toutes les surprises sont possibles, les championnes de France et d’Europe, ayant remporté les six dernières Coupe de France, ont été battues par le PSG (1-0).

Rien ne se passe comme prévu quand Lyon joue au stade de la Meinau. Non, on ne ressasse pas une énième fois la défaite de l’OL sur coup franc de Dimitri Liénard à la 94e minute. On parle ici de finale de Coupe de France féminine, qui opposait les Lyonnaises aux Parisiennes, soit un remake de la finale 2017, jeudi, dans le stade où toutes les surprises sont possibles. En voilà une petite à rajouter à la liste: les championnes de France et d'Europe, ayant remporté les six dernières Coupe de France, ont été battues par le PSG (1-0).

« Paname c’est pas de l’eau »

Avant les averses et les rafales de vent, c’est bien Lyon qui avait pris la foudre. Alors que les Lyonnaises pouvaient se targuer d’être arrivées en finale de la Coupe de France sans encaisser le moindre but, la jeune attaquante du PSG Marie-Antoinette Katoto aura mis fin à cette série au plus mauvais moment pour Lyon en marquant dès la 16e minute à la suite d’un enchaînement de grande classe.

Aulas assure le show

Le violent orage approchant, il est décidé d’interrompre le match à la 58e minute de jeu. Lyon est toujours mené 1-0. Les joueuses rentrent aux vestiaires tandis que le speaker invitent le public à rester dans les tribunes, puisque protégé. Pas de quoi leur gâcher complètement la fête : les plus jeunes en profitent, portable en main, pour faire leur selfie avec Jean-Michel Aulas, le tout sur une bande-son mêlant Jennifer Lopez, Sean Paul et sons technos. Avant que le président de l'OL n'aille s'opposer à ce que le match reprenne. Jusqu'à décider de poser réclamation.

En attendant l’hypothétique retour des joueuses, des centaines de spectateurs ont spontanément allumé la lumière de leur téléphone dans les tribunes, en réponse aux éclairs qui parsemaient le ciel. Ils ont été tout aussi nombreux à applaudir un technicien du diffuseur télé qui tentaient de faire rouler le ballon sur une pelouse trempée. Et la sortie improvisée des vestiaires de la future retraitée Camille Abily.

Reprend, reprend pas?

La décision s'est fait attendre pendant près d'une heure. Si le match avait été reporté, il aurait été à rejouer complètement, et les compteurs auraient donc été remis à zéro. Les footballeuses ayant disputé plus de 45 minutes de jeu jeudi soir, le match ne pouvait alors pas avoir lieu ce vendredi. Finalement, l'orage éloigné et la pluie calmée, le match aura repris sur une pelouse évidemment détrempée. La tension est montée d'un cran. Les Lyonnaises ont multiplié les assauts pour revenir dans la partie, la gardienne du PSG multipliait, elle, les arrêts. A l'image de ce ballon sorti à la 88e minute, sur un tir de Van De Sanden. Et puis, il y a eu ce but lyonnais, dans le temps additionnel... refusé pour une faute inexistante. Drôle de fin pour un drôle de match.

Des adieux gâchés

Cette finale de Coupe de France était aussi la dernière des futures retraitées lyonnaises Camille Abily, Corine Petit et Elodie Thomis. Les deux premières étaient sur la feuille de match mais ont débuté la rencontre sur le banc. Le sourire, c’est la Parisienne Laure Boulleau qui pouvait l’avoir : elle vivait aussi son dernier match professionnel depuis le banc... mais repart avec un ultime trophée en main. Toutes quatre ont été récompensé avant la remise de la coupe.

Record battu pour une finale de Coupe de France féminine

Deux minis kop aux couleurs du PSG et de l’OL, et des tribunes garnies, plutôt pro-Lyon... Au total 12.480 personnes avaient pris place au stade de la Meinau. Jusqu’alors, le record d’affluence d’une finale de Coupe de France féminine s’élevait à 8 800 spectateurs. Mais pour être tout à fait honnête, une bonne partie des gradins s'était vidée pendant l'interruption du match.