Strasbourg: Comment attirer les foules pour du sport féminin?

PUBLIC Le tournoi de tennis des IS à peine terminé, place à la finale de la Coupe de France féminine au stade de la Meinau jeudi à 21h, entre le PSG et l'OL...

Alexia Ighirri et Bruno Poussard

— 

Comment attirer les foules pour du sport féminin?
Comment attirer les foules pour du sport féminin? — JEFF PACHOUD / AFP
  • Le tournoi de tennis des IS à peine terminé, place à la finale de la Coupe de France féminine au stade de la Meinau jeudi (21h) entre le PSG et l'OL.
  • Affiches de haut niveau, opérations séduction, animations... comment s'assurer d'attirer les foules pour des événements sportifs féminin? 

C’est la quinzaine du sport féminin à Strasbourg. Le tournoi de tennis des IS à peine terminé, place à la finale de la Coupe de France féminine au stade de la Meinau. Eh oui, jeudi soir, c’est dans la capitale alsacienne que les joueuses du Paris-Saint-Germain et de l’Olympique lyonnais vont se disputer une nouvelle coupe. Vous n’en avez pas entendu parler ? C’est bien ce que déplore Sandrine Ringler, cadre technique régional (CTR) à la ligue de football Grand Est : 

« Vu de l’intérieur, si le sport féminin a plus de mal à attirer le grand public, c’est parce que les médias n’en parlent pas. La presse régionale, la radio, les grandes chaînes… Les médias ne communiquent pas là où la foule a accès à l’information. Je prends l’exemple de mon chauffeur taxi : il aime le foot mais ne savait pas qu’il y avait cette finale à Strasbourg. Du coup, il a pris des billets pour lui et son fils. Parce qu’il sait que c’est l’opportunité de voir un match de haut niveau à proximité. »

Loin de nous l’idée de dire que le sport féminin ne trouve pas son public. La fréquentation des IS se stabilise depuis deux ans autour des 26.000 spectateurs. Au même moment, le tournoi masculin de Lyon attirait un peu plus 30.000 personnes (mais attention, les jauges ne sont pas identiques). Reste que le record de fréquentation d’une finale de Coupe de France de foot féminin est de 8.000 spectateurs (record que la fédération espère battre à la Meinau jeudi), loin de l’affluence d’un PSG-Les Herbiers au Stade de France. Indépendamment de l’écho médiatique, comment s’assurer d’attirer les foules pour des événements sportifs féminin ?

Le cours principal des Internationaux de Strasbourg lors de l'édition 2018 du tournoi de tennis féminin.
Le cours principal des Internationaux de Strasbourg lors de l'édition 2018 du tournoi de tennis féminin. - B. Poussard / 20 Minutes.

Des noms connus d’abord

Afin qu’un grand nombre de médias et de personnes parlent d’un événement, rien de mieux que des grands noms, de préférence connus du grand public. Avec Lyon et le PSG, la finale de la Coupe de France ne pouvait pas rêver mieux. « Ce sont les deux meilleures équipes en France, celles qui ont le plus de stars », commente Sandrine Ringler, cadre technique régional à la Ligue du Grand Est, à propos de l’affiche incertaine, finale de la Champions League 2017.

Pour continuer de faire progresser l’attractivité du tournoi de tennis féminin WTA de Strasbourg, son patron Denis Naegelen depuis huit ans tente aussi de disposer d’un plateau de joueuses de haut-niveau le plus dense possible - dont Samantha Stosur et Pauline Parmentier cette année - qu’il affiche jusque sur un tram. Pour les faire venir juste avant Roland Garros, il a investi sur des technologies similaires (exactement la même surface et les mêmes balles).

Des opérations séduction

En parallèle d’une plus vaste campagne de communication, les événements en recherche de soutien se basent souvent sur le socle de pratiquants de leur discipline. Aux IS comme dans le monde du foot dans l’est avant cette finale. Ainsi, les licenciés de la FFF dans le Grand Est peuvent disposer de -30 % pour l’achat de places pour ce Lyon-PSG grâce à des bons de commande de leurs clubs.

De jeunes pratiquantes d’équipes ou écoles de foot labellisées ont même l’opportunité d’avoir « des places offertes » comme l’explique Maxime Rinie, du service des compétitions de la Ligue du Grand Est. Un jeudi soir à 21h, difficile de remplir la Meinau pour ce match. Au pire, les organisateurs espèrent tout de même attirer 10.000 personnes. Et pour Sandrine Ringler, la gratuité n’est même pas une nécessité.

En huit ans, la fréquentation du tournoi de tennis féminin des Internationaux de Strasbourg a progressé pour atteindre désormais 26.000 spectateurs environ ces deux dernières années.
En huit ans, la fréquentation du tournoi de tennis féminin des Internationaux de Strasbourg a progressé pour atteindre désormais 26.000 spectateurs environ ces deux dernières années. - B. Poussard / 20 Minutes.

De l’animation à côté

Aux IS pendant une semaine, c’est un véritable « parcours client » qui est proposé aux spectateurs pendant une semaine : fan zone, éducateurs et jeux pour enfants, animations, bar, stands autour de l’écoresponsabilité (credo du tournoi) ou du tennis féminin… « Il faut de l’entertainment, les gens ne viennent pas uniquement voir des matchs de 11h à 20h, sauf quelques fadas », commente Denis Naegelen.

Sans pour autant que cet événementiel ne soit selon lui plus important car il s’agit de tennis féminin. Mais il vise à fidéliser le public en lui offrant la meilleure expérience possible. Pour la finale de la Coupe de France de foot féminin, seuls de petits jeux techniques ou de précision seront proposés avant le match sur le parvis. Car, un jeudi soir, le stade de la Meinau n’ouvrira ses portes qu’une heure et demie avant seulement.

>> A lire aussi: Le sport féminin doit-il se dénuder pour exister?

>> A lire aussi: «C'est terrible mais le sport féminin n'intéresse pas la France»