OL-Wolfsburg: Comment Abily, Petit et Thomis veulent «finir en beauté» leur carrière à Kiev

FOOTBALL FEMININ Une page va se tourner à l'OL avec les départs à la retraite de Camille Abily, Corine Petit et Elodie Thomis. Ces trois joueuses, symboles de l'hégémonie lyonnaise depuis douze ans, vont tenter de décrocher ce jeudi contre Wolfsburg leur cinquième Ligue des champions...

Jérémy Laugier
— 
Elodie Thomis ici lors de sa première finale de Ligue des champions remportée par l'OL en mai 2011 contre les Allemandes de Potsdam.
Elodie Thomis ici lors de sa première finale de Ligue des champions remportée par l'OL en mai 2011 contre les Allemandes de Potsdam. — GLYN KIRK / AFP
  • L’OL est en lice ce jeudi (18 heures) à Kiev (Ukraine) pour remporter sa troisième Ligue des champions de rang face à Wolfsburg.
  • Un défi de taille ayant une symbolique toute spéciale pour Camille Abily, Corine Petit et Elodie Thomis, trois joueuses ayant annoncé leur retraite sportive à la fin de la saison.
  • SI Elodie Thomis, non retenue dans le groupe de Reynald Pedros, sera dans les tribunes à Kiev, Corine Petit et surtout Camille Abily pourraient être amenées à jouer un rôle dans cette nouvelle finale européenne pour l’OL.

A elles seules, Camille Abily, Elodie Thomis et Corine Petit comptent avec l'OL féminin un palmarès plus important que la plupart des clubs de Ligue 1. Arrivées entre 2006 et 2008 à Lyon, les trois joueuses ont en effet toutes récolté une vingtaine de trophées majeurs, parmi lesquels quatre Ligues des champions. Quelques jours après avoir officialisé leur retraite sportive, elles s’apprêtent à vivre leur dernière grande émotion avec l’OL ce jeudi (18 heures) à Kiev (Ukraine), en quête d’une cinquième Coupe d’Europe contre Wolfsburg.

Si Elodie Thomis n’a pas été retenue dans le groupe par Reynald Pedros, Corine Petit et surtout Camille Abily pourraient avoir un rôle précieux dans cette nouvelle finale européenne, la septième disputée par l’OL sur les neuf dernières éditions. « C’est un cycle qui se termine, place aux jeunes, confie Elodie Thomis, arrivée en 2007 de Montpellier. Ça va me manquer mais j’arrête pour de bonnes raisons, j’avais envie de faire autre chose de ma vie. L’histoire est quand même belle pour Camille, ''Cocotte'' [Corine Petit] et moi avec beaucoup de bons souvenirs pour toutes les trois durant une dizaine d’années à Lyon. »

« Il faut quand même aller les gagner, tous ces trophées »

Ces trois ex-internationales incarnent parfaitement « la culture de la gagne » de Lyonnaises dont l’hégémonie n’a pas toujours été reconnue à sa juste valeur, en raison d’une adversité souvent à la traîne en France. « Je sais que le niveau du football féminin est critiqué, mais il faut quand même aller les gagner, tous ces trophées », réplique Elodie Thomis, qui a sa petite idée sur l’impitoyable régularité de l’OL, champion de France pour la 12e fois consécutive le 13 mai.

« Le club a su conserver, année après année, un noyau dur très costaud, indique l’attaquante de 31 ans. Et lorsque des filles partent [on pense notamment à Sonia Bompastor, Shirley Cruz, Louisa Necib et Lotta Schelin], elles laissent une empreinte que les autres calquent car nous sommes toutes des compétitrices. »

« Les filles sont capables de se surpasser »

Quelques minutes après avoir éliminé Manchester City en demi-finale (0-0,1-0), Camille Abily lançait ainsi : « Pour finir en beauté, il nous faut le triplé… encore une fois ! ». Un objectif colossal devenu presque standard pour des Lyonnaises qui pourraient encore marquer un peu plus l’histoire ce jeudi en devenant le premier club à remporter trois fois de suite la Ligue des champions.

« Wolfsburg a en travers de la gorge ses deux dernières éliminations contre nous mais les filles sont prêtes, assure Elodie Thomis, qui a entamé sa reconversion depuis quatre ans derrière les caméras d’OLTV. Elles savent quel combat les attend. Je sais qu’elles sont capables de se surpasser dans ce qui va être le match le plus difficile de la saison. » Et aussi celui qui va couronner une ultime fois trois grandes figures du club ?