TFC-AC Ajaccio: Stop ou encore pour Michaël Debève? «Je connais mon avenir, mais je ne vous le donnerai pas»

FOOTBALL L’entraîneur du TFC, maintenu en Ligue 1, veut continuer au plus haut niveau. A Toulouse ou ailleurs…

Nicolas Stival

— 

Le soulagement de l'entraîneur du TFC Michaël Debève, qui félicite le défenseur Christopher Jullien, après le barrage retour contre l'AC Ajaccio, le 27 mai 2018 au Stadium de Toulouse.
Le soulagement de l'entraîneur du TFC Michaël Debève, qui félicite le défenseur Christopher Jullien, après le barrage retour contre l'AC Ajaccio, le 27 mai 2018 au Stadium de Toulouse. — P. Pavani / AFP

Au sortir des vestiaires du Stadium, après ce pénible TFC - AC Ajaccio (1-0), Olivier Sadran n’a, comme d’habitude, pas souhaité s’arrêter devant les micros. « Il y a un chantier, un vrai chantier », a simplement lâché dans un sourire le président toulousain, soulagé par le maintien de son équipe en Ligue 1.

Mais qui sera le contremaître en charge de réussir une meilleure saison que celle qui s’est achevée dimanche soir en barrage ? Michaël Debève ou un autre ? « Je connais mon avenir, mais je ne vous le donnerai pas », a simplement lâché l’actuel technicien, qui a pris la succession de Pascal Dupraz le 22 janvier.

Le sentiment du devoir accompli

L’ancien adjoint du Savoyard apprécie d’avoir réussi la « mission » que lui avait fixée Sadran : le maintien. Oui, mais pour la suite ? « Cela restera entre le président et moi, a glissé, mystérieux, le Picard de 47 ans. J’ai envie de continuer à entraîner au plus haut niveau, on verra bien si ce sera au TFC​ ou ailleurs. Ce n’est pas ce soir [dimanche] que je donnerai la réponse. Laissez-moi savourer le maintien. » C’est important d’apprécier le moment présent, surtout lorsque son avenir est aussi incertain.