Bordeaux-Toulouse: Inarrêtables, les Girondins s'offrent «une finale» pour l'Europe après leur victoire sur le Téfécé (4-2)

FOOTBALL Les Bordelais ne sont plus qu'à deux points de la 6e place avant la dernière journée de championnat...

Clément Carpentier

— 

Martin Braithwaite a inscrit un doublé face à Toulouse.
Martin Braithwaite a inscrit un doublé face à Toulouse. — Mehdi Fedouach / AFP
  • Bordeaux s’impose largement dans le derby de la Garonne face à Toulouse.
  • Les Girondins restent sur une série de cinq victoires en six matchs.
  • Pour se qualifier pour le Ligue Europa, il faudra s’imposer à Metz et compter sur une victoire de l’OL face à Nice.

Il ne manque plus que la cerise sur le gâteau et une qualification pour la Ligue Europa la saison prochaine pour les Girondins de Bordeaux. En effet, il ne manque que ça car sinon tout est presque parfait en ce moment pour les Bordelais. Victoire(s) et spectacle ! Ils finissent la saison en boulet de canon à l’image de leur nouveau succès face à Toulouse (4-2) au Matmut Atlantique. Et du coup, l’Europe se rapproche à grand pas même si les joueurs de Gustavo Poyet « n’ont pas leur destin entre leurs mains » comme le souligne Nicolas de Tavernost.

Le président du directoire de M6, propriétaire du club, ne s’en cache pas, « il sera supporter de Lyon » lors de la dernière journée. Pour finir à la 6e place, il faudra que Bordeaux gagne à Metz et que Nice ne l'emporte pas face à l’OL. Un scénario tout à fait probable. On voit mal les Girondins ne pas remplir leur part du contrat au vu de leur forme du moment : « Mentalement, on a fait beaucoup de progrès. On montre beaucoup de caractère. Même quand on est mené, on ne lâche pas le morceau », affirme Maxime Poundjé. Comme à Saint-Etienne, le défenseur bordelais et ses coéquipiers ont su renverser le score avec des buts de Braithwaite (2), Lerager et Malcom.

Metz, le jugement dernier

Ils en sont maintenant à cinq victoires lors des six derniers matchs. L’ascension au classement continue pour le gardien bordelais Benoît Costil : « Je n’y croyais pas forcément il y a deux ou trois mois. Après, on fait une bonne série malgré la défaite face à Paris. C’était même une défaite rassurante. Maintenant, il faut se faire plaisir à Metz. » Et comme disent les footballeurs, le plaisir passe par la victoire.

Malcom a marqué le dernier but des Girondins face à Toulouse.
Malcom a marqué le dernier but des Girondins face à Toulouse. - Mehdi Fedouach / AFP

Alors que le club ne sait toujours pas de quoi sera fait son avenir en coulisse, l’équipe de Gustavo Poyet s’offre un beau dernier défi. Ce n’est donc vraiment pas le moment de lâcher pour l’entraîneur uruguayen :

« Contre Toulouse, c’était une demi-finale. La semaine prochaine, ce sera une finale. C’est incroyable. Si vous m’aviez parlé d’Europe après la défaite à Guingamp, je vous aurais pris pour un malade. »

En même temps, cette folle saison traversée par les Girondins de Bordeaux ne pouvait que se terminer ainsi. Pourvu que la fin soit heureuse !

>> A lire aussi : Ligue 1: Saint-Etienne, Rennes, Nice… Faut-il vraiment se battre pour la sixième place?

>> A lire aussi : Girondins de Bordeaux: Papa Kamano rayonne depuis que «le petit commence à faire ses nuits»

>> A lire aussi : Girondins de Bordeaux: Il lance une pétition pour faire revenir Cheick Diabaté