OL: L'ADN des remontées, Depay, Gorgelin... Quelle recette pour un nouveau finish de rêve lyonnais?

FOOTBALL A trois journées de la fin, l’OL a retrouvé la deuxième place en Ligue 1 et pourrait filer vers la Ligue des champions...

Jérémy Laugier
— 
Bertrand Traoré, Memphis Depay et Houssem Aouar savourent le net succès lyonnais samedi dernier contre Nantes (2-0). JEFF PACHOUD
Bertrand Traoré, Memphis Depay et Houssem Aouar savourent le net succès lyonnais samedi dernier contre Nantes (2-0). JEFF PACHOUD — AFP
  • En battant Nantes samedi (2-0), les Lyonnais ont signé leur septième succès de rang en Ligue 1.
  • Trois de plus et l’OL serait assuré de retrouver la Ligue des champions la saison prochaine.
  • « 20 Minutes » dresse les clés pour ponctuer ce sprint avec Monaco et l’OM de la meilleure des manières.

Le 15 mars, plus grand monde n’était prêt à miser sur l’OL. Groggy après leur piteuse élimination européenne ce soir-là contre le CSKA Moscou, les Lyonnais comptaient alors cinq points de retard en Ligue 1 sur l’OM (3e) et même neuf sur Monaco (2e). Ce gouffre vient d’être totalement comblé le week-end dernier, l’OL retrouvant une deuxième place lâchée il y a trois mois, et ce au meilleur moment possible. Voici la recette parfaite pour finir cette saison avec une qualification directe en Ligue des champions.

L’ADN des sprints réussis

Les deux premiers sacres du club ont été obtenus après de folles remontées sur Lens (2002) puis l’AS Monaco (2003). En 2016, au bout des cinq premiers mois de Bruno Genesio, l’OL a également su arracher la deuxième place promise à l’ASM, après un éclatant succès (6-1) contre la bande à Leonardo Jardim à la 37e journée de Ligue 1. Et si ce vécu comptait ?

« C’est dans l’ADN du club et il faut s’en servir, estime Jean-Marc Chanelet, champion de France à Lyon en 2002 et 2003. Cette part de psychologie et de confiance est très importante dans ces moments-là. Elle peut être rappelée par les dirigeants, d’autant que l’OL est selon moi dans les meilleures dispositions mentales pour aller au bout désormais. »

L’arme fatale Memphis Depay

Sur les cinq derniers matchs, Memphis Depay a été aussi décisif en Ligue 1, avec six buts et six passes décisives, que sur ses cinq premiers mois à Lyon la saison passée. Un bilan chiffré assez ahurissant qui doit déjà faire craindre le pire aux défenses de Troyes, Strasbourg et Nice.

« A notre époque, c’est Sonny Anderson qui faisait peur aux adversaires, se souvient Jean-Marc Chanelet. Là, on voit que Depay est rentré dans le moule et que sa réussite génère de la confiance pour tout le groupe. »

L’inconnue Mathieu Gorgelin

Voici l’invité surprise des trois dernières journées de L1, le facteur X remplaçant Anthony Lopes suspendu. Seulement apparu à cinq reprises depuis 2013 en championnat avec l’OL, Mathieu Gorgelin (27 ans) sera à court de rythme.

« Il y a parfois des doublures pour lesquelles on se dit : ''Pourvu qu’elles n’aient pas à entrer en jeu'', indique l’ancien latéral droit lyonnais Jean-Marc Chanelet. Ce n’est pas le cas là, Mathieu Gorgelin a déjà montré qu’il était à même de garder les buts d’une équipe comme l’OL. » Il n’a jamais eu l’opportunité de le faire sur trois matchs consécutifs. S’il réussit ce clutch intérim, ça sentira bon le retour des soirées de Ligue des champions.

>> A lire aussi : OL-ASSE: Mathieu Gorgelin va remplacer Anthony Lopes pour le derby, les twittos lyonnais se régalent déjà