ASSE: «Laurent Blanc sait que la donne a changé»… Jean-Louis Gasset pourrait continuer l’aventure à Saint-Etienne

FOOTBALL L’entraîneur stéphanois s’est penché sur son avenir lors d’un touchant entretien dans « L’Equipe » ce dimanche…

Jérémy Laugier

— 

Jean-Louis Gasset, ici lors d'un succès majeur des Verts à Nantes (0-3) le 1er avril.
Jean-Louis Gasset, ici lors d'un succès majeur des Verts à Nantes (0-3) le 1er avril. — LOIC VENANCE / AFP
  • En cas de succès face à Troyes ce dimanche (17 heures), l’ASSE pourrait intégrer le Top 5 de Ligue 1 pour la première fois depuis le mois d’octobre.
  • Artisan principal du renouveau stéphanois, Jean-Louis Gasset évoque dans « L’Equipe » son avenir, qui pourrait se poursuivre avec les Verts ou s’accompagner d’un nouveau poste d’adjoint de Laurent Blanc.

S’il y a bien un homme qui incarne à merveille la métamorphose de l’ASSE, entre fin 2017 et début 2018, c’est Jean-Louis Gasset. Avec son nouvel entraîneur, les Verts sont passés en quatre mois d’une 16e place à deux points du barragiste à une virtuelle place européenne, en cas de succès ce dimanche (17 heures) face à Troyes et de nul entre Nice et Montpellier. Adepte des bons mots en conférence de presse, l’ancien coach du MHSC se montre aussi honnête que touchant en évoquant son avenir dans un entretien dans L'Equipe.

Fidèle adjoint de Laurent Blanc à Bordeaux, en équipe de France et au PSG, le technicien de 64 ans y avoue d’emblée que tout est possible : « Je ne sais pas franchement. Plein de paramètres vont entrer en ligne de compte. Laurent [Blanc] peut retrouver un club. Saint-Étienne peut garder une bonne équipe et avoir envie de continuer cette belle aventure avec moi. Comme je peux ne pas repartir avec Laurent, ni avec Saint-Étienne. »

« Est-ce que j’aurai la tête pour travailler loin des miens ? »

Sous contrat jusqu’en 2019 avec l’ASSE, Jean-Louis Gasset assure en tout cas que Roland Romeyer lui a « donné sa parole » pour le laisser libre dès cet été s’il souhaitait quitter le Forez. Il confie aussi qu’il connaîtra son avenir « à la fin du championnat », soit le 19 mai. Pour lui, la réflexion quant à sa carrière professionnelle est désormais différente depuis le décès de son épouse, le 21 janvier 2017.

« La donne a changé. Et Laurent le sait. J’ai perdu ma femme. Il n’y a que ma famille, mon oxygène, et le football, qui me font vivre. C’est terrible, mais il m’a fallu ce coup dur pour apprendre à relativiser mon métier. Il m’a apporté une paix intérieure et m’a donné une force supplémentaire. Maintenant, est-ce que j’aurai la tête pour travailler à l’étranger, loin des miens ? Cette notion de distance revient toujours. »

Ce dilemme pourrait faire pencher la balance du côté de l’ASSE, qui serait ravie de poursuivre l’aventure avec celui qui a aussi été déterminant dans la venue cet hiver de Yann M’Vila et de Mathieu Debuchy. « On se régale ici, les gens ont retrouvé le sourire, je suis heureux et j’ai l’impression que je ne suis pas loin des miens, apprécie Jean-Louis Gasset. Eux aussi ont pris le boulet en pleine tête. En bas [à Montpellier], la vie s’est organisée sans moi, avec ma mère, mes enfants et mes petits-enfants. Mais je ne suis qu’à deux heures et demie de route. Il me faudra tout bien peser pour savoir ce que je veux faire de ma vie. »