Toulousains et amoureux du PSG? Il y aura bientôt un club de supporters pour vous

FOOTBALL Samedi au Stadium, face au TFC, le Paris Saint-Germain pourra compter sur des fans locaux acquis à sa cause…

Nicolas Stival

— 

Au Parc des Princes, lors de PSG - Montpellier, le 27 janvier 2018.
Au Parc des Princes, lors de PSG - Montpellier, le 27 janvier 2018. — J.E.E. / Sipa
  • Une association de supporters du PSG reconnue par le club parisien va bientôt voir le jour à Toulouse.
  • Pour l’un des fondateurs, le Stadium de Toulouse ressemblera samedi « à un mini-Parc des Princes ».

L’événement affiche « guichets fermés » depuis mi-décembre. Alors que l’affluence moyenne cette saison culmine à 13.930 spectateurs selon la LFP, les quelque 33.000 sièges du Stadium de Toulouse seront occupés ce samedi pour la venue du Paris Saint-Germain. Et pas seulement par des fans des mollets d’Andy Delort ou des déboulés d’Issiaga Sylla. Les supporters parisiens, venus de la capitale ou de beaucoup plus près, devraient se faire entendre.

« Sur le plan de l’ambiance, ça va être un mini-Parc des Princes, pronostique même Christophe, 32 ans, co-animateur de la page Facebook et du compte Twitter PSG Occitanie (ex-PSG South West), qui vise le territoire des anciennes régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon. C’est comme ça d’habitude, sauf l’année où les Indians Tolosa fêtaient leur anniversaire. Même nous, fans parisiens, avions applaudi. »

Le trentenaire suit son club depuis l’époque Colleter – Valdo, en 1992, et sa passion l’a suivie lorsqu’il est « descendu » de Villeneuve-la-Garenne (92), voici six ans. Forcément, quand on est passionné, on n’a pas envie de le garder pour soi. « J’ai été surpris de trouver autant de fans du PSG à Toulouse, mais c’est une ville où beaucoup de gens viennent d’ailleurs. La plupart des supporters de l’équipe que je croise sont Parisiens de naissance ou y ont vécu. »

>> A lire aussi : Interdiction des tifos dans les stades: «Ils ont qu’à demander à venir en costard-cravate et on se fera chier clairement»

La plupart, mais pas tous. Maxime, par exemple, est de Montauban. Le jeune homme de 23 ans a croisé Christophe sur Facebook en octobre, et le duo a décidé de s’associer. « Je viens d’une famille de rugbymen, glisse le Tarn-et-Garonnais qui a tâté du ballon ovale à très bon niveau à l’US Montauban puis au Tarbes Pyrénées Rugby, jusqu’à une vilaine blessure avec les Espoirs bigourdans. Mais quand j’étais enfant, je regardais le match du dimanche soir sur Canal + chez mon grand-père. Le PSG passait souvent. Et Pauleta m’a énormément marqué. Je suis fan depuis 2004-2005. »

Lundi, Christophe, Maxime et quelques autres passionnés ont rendez-vous à Toulouse, pour élire le bureau d’une toute nouvelle association, « reconnue par le PSG, sur le modèle des PSG Club New York et Montréal », précise le premier. Un bon moyen, entre autres, d’obtenir des places en priorité auprès du club et de fédérer une communauté dans le grand Sud-Ouest…

Confiants pour TFC - PSG

D’ici là, Christophe assistera au match des joueurs d’Unai Emery au Stadium, quatre jours avant le gros rendez-vous à Madrid, en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions. « Je pense, et j’espère pour le public toulousain, que Neymar sera là », lance le Francilien d’origine, qui pronostique un « 2-0 ou 3-0 » pour qui vous savez.

Retenu par des obligations professionnelles, Maxime ratera l’affiche. Il voit aussi un succès parisien bien sûr, mais seulement « d’un ou deux buts d’écart, avec un but encaissé ». « Ce serait bien que tout le monde arrive à suivre les encouragements lancés par les ultras qui vont descendre de Paris, poursuit-il. Cela motivera aussi des gens pour s’inscrire à l’association, faire des déplacements… »

TFC: Gradel signe un chef-d’œuvre, Toulouse sort de la zone rouge

Et le TFC dans tout ça ? « Le club fait avec ses moyens, en accordant sa confiance aux jeunes, relève Christophe. On veut que l’équipe se maintienne en L1, car ça nous permet de voir le PSG à Toulouse chaque année. »