VIDEO. Naples: «Je suis amoureux de cette équipe, ils nous ont massacrés», Guardiola en ferait pas un peu trop là?

FOOTBALL L'entraîneur de City en a encore une fois fait des tonnes pour saluer un adversaire que Manchester a battu deux fois...

J.L. avec AFP

— 

Pep Guardiola n'est pas du tout le genre de types à exagérer.
Pep Guardiola n'est pas du tout le genre de types à exagérer. — McNulty/JMP/Shutterstoc/SIPA

Cela deviendrait presque de la démagogie. Déjà dithyrambique après le match aller, Pep Guardiola a encore sorti la pate à lustrer (et policher) pour Naples, une nouvelle fois valeureux mais une nouvelle fois exécuté froidement par Manchester City (4-2, 2-1 à l’aller).

« On a battu une équipe fantastique. Pendant 20 minutes, ils nous ont massacrés, ils nous ont complètement détruits. Surtout sur le côté gauche avec Insigne, Hamsik et Ghoulam. J’espère d’ailleurs qu’il va vite revenir. Ils ont une qualité incroyable dans les passes courtes, c’est l’équipe la plus forte du monde en ce moment dans les petits espaces. Ils ont quelque chose de spécial. Les 20 premières minutes, je souffrais mais en même temps je me disais "wow, qu’est-ce qu’ils sont bons, qu’est-ce que c’est bien pour le foot…" Comme je l’ai dit à l’aller, je sais exactement contre qui on a gagné. Je suis amoureux de cette équipe. On a beaucoup souffert et on a besoin d’équipes comme Naples dans cette compétition ».

Hélas, la meilleure équipe du monde ne devrait pas continuer sa route en Ligue des champions, puisqu’elle compte six points de retard sur le redoutable Chakhtar Donetsk à deux journées de la fin. Incompréhensible.