Equipe de France: «Je veux me donner toutes les chances d'aller en Russie», Benzema y croit encore

FOOTBALL L'attaquant madrilène a accordé une interview aux Inrocks...

J.L.

— 

Karim Benzema, le 22 octobre 2017 à Santiago Bernabeu.
Karim Benzema, le 22 octobre 2017 à Santiago Bernabeu. — Francisco Seco/AP/SIPA

Si la vie est une histoire de timing, on peut dire que cette interview de Karim Benzema (aux Inrocks) arrive pile au mauvais moment. Pourquoi ? Parce qu’elle est publiée quelques heures après l’annonce de la prolongation de Didier Deschamps pour deux ans de plus à la tête de l’équipe de France. Une nouvelle qui ne devrait pas arranger le cas du Madrilène, qui répète une énième fois q u’il croit encore pouvoir disputer la Coupe du monde au Russie.

« Bien sûr que j’ai envie de revenir en équipe de France ! Quel footballeur ne rêve pas de disputer une Coupe du monde ? J’ai toujours l’espoir d’aller en Russie. Mais l’essentiel, c’est de me donner toutes les chances d’y parvenir. J’essaie d’être le meilleur possible en club et on fera les comptes à la fin. Pour moi, il n’y a plus que ça qui compte. Parler, ça ne sert plus à rien et ça peut être mal interprété. Je ne parle plus, je ne dis plus rien. J’essaie d’être performant et de gagner des titres ».

Benzema est sans doute sincère, ce n’est plus tellement le problème. Ça fait maintenant deux ans qu’il n’a plus joué en équipe de France, à une époque ou Mbappé, Dembélé, Lacazette ou Coman n’étaient pas dans le paysage. Sportivement, sa convocation n’est peut-être plus aussi indispensable qu’avant, d’autant plus qu’au Real, l’ancien lyonnais n’a plus le même poste.

Plus loin du but, toujours intelligent dans ses choix de jeu, Benzema marque peu, dorénavant. Même si l’on mettait de côté son passif judiciaire qui semble bloquer son retour en équipe de France, pas sûr qu’on retrouverait un avant-centre, mais presque un numéro dix. Ça se prend quand même ? Deschamps a décidé que non depuis un moment.