L'attaquant congolais Firmin Mubele, actuel co-meilleur buteur du Stade Rennais avec Benjamin Bourigeaud.
L'attaquant congolais Firmin Mubele, actuel co-meilleur buteur du Stade Rennais avec Benjamin Bourigeaud. — L. Venance / AFP

FOOTBALL

Stade Rennais: Quel joueur rouge et noir va relancer la machine à buts contre Lille?

Le club breton n’est plus aussi prolifique qu’en début de saison…

  • Les Rennais n’ont marqué que deux buts sur les quatre dernières journées, et encore, au cours du même match à Saint-Étienne (2-2, le 24 septembre).
  • La solution pourrait venir d’éléments ayant jusqu’ici déçu ou baissé de rythme, voire d’un membre n’ayant encore jamais été aligné en compétition officielle.

C’était l’une des rares satisfactions du début de saison côté Stade Rennais. Avec neuf buts au bout de cinq journées, le club breton faisait ainsi partie des cinq meilleures attaques de Ligue 1.

>> A lire aussi: Pourquoi le Stade Rennais n'a-t-il jamais réussi à former un véritable n°9?

Depuis, les Rouge et Noir n’ont trouvé la faille qu’à deux reprises en quatre matchs, restant muets contre Nice (0-1), Caen (0-1) et à Guingamp (2-0). En l’absence d’Ismaïla Sarr (blessé) et de Wahbi Khazri (suspendu), qui pourrait raviver la flamme offensive face à Lille, samedi (20 h) ?

Firmin Mubele. Passeur décisif pour Jordan Tell à Troyes, en ouverture du championnat, le Congolais avait ensuite inscrit un doublé contre Dijon (2-2) et ouvert le score à Toulouse (3-2). Il aurait pu réaliser la passe de trois s’il n’avait pas loupé son penalty à Marseille (1-3).

>> A lire aussi: Arrivé fin janvier, Firmin Mubele élu joueur de l'année par les supporters du Stade Rennais

Un échec qui a visiblement entamé la confiance de l’attaquant, puisqu’il n’a cadré aucun de ses neuf derniers tirs. Occasion est donnée à Mubele de se rattraper devant le Losc, face auquel il avait d’ailleurs marqué la saison dernière au Roazhon Park (2-0, le 15 avril).

Ramy Bensebaini. « Je suis assez optimiste quant au fait qu’il retrouve son meilleur niveau », a déclaré Christian Gourcuff sur le site officiel du SRFC, à propos du joueur polyvalent. On n’a pas encore retrouvé, en effet, le Bensebaini de l’exercice 2016-2017, celui qui formait notamment une charnière centrale aussi inexpérimentée que convaincante avec Joris Gnagnon.

Buteur contre son camp face à Caen, l’international algérien n’a toujours pas ouvert son compteur dans le bon sens avec Rennes. Pourquoi pas demain soir contre un adversaire qui le convoitait cet été ?

Faitout Maouassa. Lui non plus n’a pas encore connu les joies du but sous les couleurs rouge et noir, même si l’ancien Nancéien n’est arrivé qu’à l’intersaison en Ille-et-Vilaine. Recruté pour sept millions d’euros, le latéral-milieu gauche peine pour l’instant à séduire. « Je l’attends à un autre niveau, reconnaît Gourcuff, mais ce qu’il montre chaque jour à l’entraînement me laisse penser qu’il va monter en puissance. »

>> A lire aussi: «On peut dire de Faitout Maouassa que c'est un “couteau suisse”»

Crédité d’un « match encourageant à Guingamp » par son coach, Maouassa aimerait sûrement être qualifié d’« homme ayant tout fait », ce week-end…

Brandon Thomas Llamas. Jusqu’ici non utilisé par Christian Gourcuff en L1 (seulement cinq apparitions sur le banc), l’avant-centre espagnol demeure finalement le dernier buteur du Stade Rennais… étant donné qu’il fut l’auteur du break en amical face à Brest (0-2), le 6 octobre.

« Je suis très content d’avoir marqué mon premier but et d’avoir pu jouer sans problème les 90 minutes de la rencontre. Cela me donne beaucoup de confiance », savourait alors Brandon sur le site du club. Reste à savoir si l’heure du Majorquin, un temps courtisé par le Real Madrid et le Barça, est venue…