Méthode Coué: La vidéo? «Un grand succès» pour le boss de la Fifa

FOOTBALL Gianni Infantino la joue modeste...

20 Minutes avec AFP

— 

Portugal's forward Cristiano Ronaldo vies for the ball during the 2017 Confederations Cup group A football match between Portugal and Mexico at the Kazan Arena in Kazan on June 18, 2017. / AFP PHOTO / FRANCK FIFE
Portugal's forward Cristiano Ronaldo vies for the ball during the 2017 Confederations Cup group A football match between Portugal and Mexico at the Kazan Arena in Kazan on June 18, 2017. / AFP PHOTO / FRANCK FIFE — AFP

L'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR) expérimentée à la Coupe des Confédérations en Russie a été «un grand succès», car «de grandes erreurs ont été évitées», a déclaré samedi le président de la Fifa, Gianni Infantino.

«La VAR a été un grand succès. Il y a eu six changements de décisions, quand la VAR a corrigé des décisions ou erreurs de l'arbitre, et sans la VAR, on aurait eu un tournoi différent, qui aurait été un peu moins juste sur le terrain. De grandes erreurs ont été évitées», a déclaré l'Italo-Suisse en conférence de presse à Saint-Pétersbourg.

«Bien sûr, c'est un test, et quand on teste, quand on en a le courage, il faut savoir que ça prend du temps, il faut travailler sur des détails, comme la communication et la vitesse de la prise de décision», a-t-il relativisé.

« Les grandes erreurs sont corrigées »

«Quand il s'agit d'une décision qui laisse place à l'interprétation, c'est toujours l'arbitre qui décide, et il y aura toujours des discussions et des polémiques. Quand il y a contact, est-ce qu'il y a penalty ou pas? C'est arbitre qui décide, qui voit l'impact réel. Les discussions vont rester, et les grandes erreurs sont corrigées», a précisé Gianni Infantino.

L'International Board (Ifab), organe gardien des lois du jeu, doit faire le point en mars 2018 sur l'expérimentation autorisée en mars 2016.

La VAR a été utilisée au total lors de 74 matches de clubs et sélections confondues, selon la Fifa. Plusieurs compétitions de clubs l'utiliseront la saison prochaine. La VAR ne peut porter que sur quatre cas: après un but marqué, sur une situation de penalty, pour un carton rouge direct et pour corriger une erreur d'identité d'un joueur sanctionné.

En avril, Gianni Infantino avait assuré que cette technologie serait utilisée lors du Mondial-2018 «car nous n'avons que des retours très positifs».

La Coupe des Confédérations 2017, qui s'achève dimanche soir avec la finale Chili-Allemagne à Saint-Pétersbourg, est le premier tournoi international de sélections A où elle s'applique.