Manchester City: Quand Guardiola coupe internet à ses joueurs

FOOTBALL Pas moyen de jouer à « Pokémon Go » tranquille…

J.L.

— 

Pep Guardiola à Pékin le 28 juillet 2016.
Pep Guardiola à Pékin le 28 juillet 2016. — Fraile/BPI/Shutterstock/SIPA

On nous parle de beau jeu et de tiki-taka, mais en vrai, Pep Guardiola peut avoir ses petits excès dictatoriaux comme le premier Mourinho venu. C’est l’international argentin Zabaleta qui l’a révélé au micro de TyC Sports, quand on l’a interrogé sur les nouvelles méthodes du coach espagnol.

« Guardiola nous oblige à petit-déjeuner et à déjeuner tous ensemble. Et il nous coupe complètement l’accès à internet quand on est au club. On ne peut pas communiquer avec l’extérieur, on ne capte même pas la 3G. Tu rêves toujours d’être entraîné par les meilleurs et j’ai cette possibilité de jouer pour l’un d’entre eux aujourd’hui.

On apprend beaucoup à ses côtés, surtout sur la manière dont il vit sa passion du football. » Sans pouvoir mater son portable tranquillement, quand même. Pas de petit Fifa, pas de Pokémon Go, pas de point météo, pas moyen de commander un Uber ou de se renseigner sur la prochaine séance de cinéma. Rude.