Equipe de France: Pour les autres joueurs français, Benzema, c’est sujet sensible

FOOTBALL Les Bleus se crispent un peu quand les médias évoquent le sujet…

B.V.

— 

Karim Benzema le 8 octobre 2015 durant un match amical France-Arménie au stade Allianz Riviera de Nice.
Karim Benzema le 8 octobre 2015 durant un match amical France-Arménie au stade Allianz Riviera de Nice. — VALERY HACHE AFP

Regards furieux, sourires gênés, réponses hésitantes. On n’ira pas jusqu’à dire que le cas Benzema est tabou, mais disons qu’on a connu plus léger comme sujet de discussion en conférence de presse. Interrogé sur l’absence du meilleur attaquant des Bleus dans la liste, ses ex-futur-on-sait-plus-trop coéquipiers ont récité une leçon qu’ils avaient visiblement apprise par cœur. Grosso modo, ça donne quelque chose comme : « Karim est un super attaquant, ce serait cool qu’il soit là, mais s’il n’est pas là on fera sans. »

Le premier à s’essayer est le défenseur Laurent Koscielny, proche du remplaçant de Benzema, Olivier Giroud. « Karim est un très grand joueur et il le prouve chaque week-end. Il fait partie des plus grands attaquants en Europe, ce serait un atout supplémentaire offensif pour nous et son absence nous est préjudiciable. Mais il y a aussi de très grands joueurs présents aujourd’hui pour le remplacer, comme Giroud ou Martial. »

« Valbuena a fait de très gros matchs avec la France »

Comme personne ne semble savoir à quoi ressemblera l’avenir de Benzema en Bleu, on joue la prudence. Sera-t-il à l’Euro ? Avec ou sans Valbuena ? Compliqué d’y voir clair. « Karim est un joueur important pour nous et peu importe ce qu’il lui arrive, il répond toujours sur le terrain, avance Antoine Griezmann. En dehors du terrain je m’entends bien avec lui avec j’espère que tout ira bien. »

>> A lire aussi : Puisque c’est leur rôle de «donner du plaisir aux gens», les Bleus veulent vraiment jouer Pays-Bas - France

Mais s’il n’est pas là ? Pas grave on vous dit ! « Sur le terrain, Olivier (Giroud) et Gignac savent aussi jouer au ballon, c’est facile de jouer avec eux. Et en dehors du terrain, il y a aussi Paul (Pogba) et Raphaël (Varane), ça va aussi. » Bref, on ne veut surtout pas prendre de risque. Et même quand un journaliste lui demande pourquoi il parle plus de Benzema que de Valbuena, Griezmann la joue fine : « Parce qu’on me pose des questions sur Benzema. Mais Valbuena a fait de très gros matchs avec l’équipe de France. »