Arsenal-Monaco: «On a été suicidaires défensivement», regrette Wenger

FOOTBALL Le coach d'Arsenal ne comprend pas comment son équipe a pu être si naïve face à Monaco...

Nicolas Camus

— 

Arsène Wenger le 29 novembre 2014 lors du match entre WBA et Arsenal.
Arsène Wenger le 29 novembre 2014 lors du match entre WBA et Arsenal. — Tim Ireland/AP/SIPA

De notre envoyé spécial à Londres

Un choc. Arsène Wenger s'attendait à beaucoup de choses pour ses retrouvailles avec Monaco, mais certainement pas à une défaite 3-1 à domicile. «Défensivement on a été suicidaires. Notre naïveté me déçoit. Et mentalement, on n'a pas été assez tranchant. On l'a payé», regrette le technicien français, qui avait pourtant mis en garde ses joueurs.

>> Le match à revivre en live par ici

Ce qu'il reproche surtout à ses hommes, c'est d'avoir jeté leurs forces dans la bataille de manière désordonnée une fois le premier but de Kondogbia encaissé. Jusqu'au coup de grâce des arrêts de jeu, où après être revenus au score, ses joueurs ont réussi à se faire surprendre une dernière fois. «On ne peut pas concéder un 3e but comme ça. Cela va nous compliquer tellement la vie maintenant. C'est comme si on avait perdu nos nerfs et notre sens commun, dit l'Alsacien, stupéfait. Le cœur a pris le dessus sur la tête et à ce niveau, ça ne marche pas comme ça.» On ne peut pourtant pas dire qu'Arsenal, éliminé à ce stade de la compétition ces quatre dernières saisons, n'était pas au courant