Guerre du vélo: «Qu’il la ferme Johan Bruyneel ! Si quelqu’un a fait du mal au vélo et devrait bien se taire, c’est ce monsieur», Hinault réplique et ça fait mal

CYCLISME Quand on attaque, Hinault contre-attaque... 

J-L. D.
— 
Le cycliste Bernard Hinault
Le cycliste Bernard Hinault — MEIGNEUX

Bernard Hinault est tellement énervé qu’il pourrait jouer la pièce 12 hommes en colère tout seul. La raison de sa furie ? Après avoir estimé que Christopher Froome n’était pas dans « la légende du cyclisme » à cause de son contrôle anormal au salbutamol lors du dernier Tour d’Espagne, il s’est fait reprendre très très sèchement par Johan Bruyneel, l’ex-directeur sportif de Lance Armstrong.

Or, Bernard, on ne lui parle pas mal comme ça, non mais ho ! Il a donc lui même répliqué dans les colonnes du ParisienEt après 12 hommes en colère, il interprète Le cercle des poètes disparus avec des morceaux de pure poésie tel que « Qu’il la ferme Johan Bruyneel ! Si quelqu’un a fait du mal au vélo et devrait bien se taire, c’est ce monsieur. Ce qu’il dit n’a aucune importance. Lui, c’est personne. » ou encore « Arrêtons de prendre les gens pour des cons ! Le contrôle de Froome a révélé une prise de ce médicament du plus du double de la limite autorisée. C’est interdit. C’est incroyable qu’on l’ait laissé s’aligner au Giro. »

Il y a aussi ma préférée « Je ne suis pas jaloux mais quand on me dit que Froome a fait comme moi en remportant les trois grands tours (France, Espagne et Italie), je dis que Froome et son équipe prennent les gens pour des cons. C’est ma liberté de le penser et de le dire. » Ha c’est sûr, c’est pas du Baudelaire, mais ça fait le travail.