Coupe du monde 2022 : Des milliers de supporters du Maroc sur les Champs-Elysées pour fêter la qualification

football Les Lions de l'Atlas se sont qualifiés pour le premier quart de finale de leur histoire en Coupe du monde, mardi soir

N.C. avec AFP
Des supporters du Maroc sur les Champs-Elysées, le 6 décembre 2022.
Des supporters du Maroc sur les Champs-Elysées, le 6 décembre 2022. — AFP

Plusieurs milliers de supporters du Maroc ont afflué sur les Champs-Elysées mardi dans la soirée, pour fêter la qualification historique pour les quarts de finale de la Coupe du monde au Qatar aux dépens de l’Espagne. Brandissant le drapeau national ou grimés aux couleurs rouge et verte, les supporters se sont regroupés à proximité de l’Arc de Triomphe, au milieu des fumigènes et sous la surveillance de nombreux policiers. L’affluence a grossi au fil de la soirée.

Klaxon bloqué, des voitures se sont mêlées aux célébrations sur la célèbre avenue, lieu habituel de rassemblement des supporters de l’équipe de France. Malgré le froid saisissant, les trottoirs, une partie de la chaussée et même les rues adjacentes étaient parcourus par les supporters, dans une ambiance bon enfant.


Les supporters marocains sur les Champs pour fêter la qualification de leur équipe pour les quarts de finale de la Coupe du monde.
Les supporters marocains sur les Champs pour fêter la qualification de leur équipe pour les quarts de finale de la Coupe du monde. - AFP

« C’est une joie indescriptible, on est venus en famille avec femme et enfant, c’est une réalisation incroyable, l’Espagne c’est pas une petite équipe, a jubilé Mohammed Rhezrani, 55 ans, professeur. C’est un jour de fête nationale pour nous. »

« Historique »

« On est fiers de notre pays, on croit à la finale, le chemin est beau et long. On a déjà battu de très belles équipes », a lancé Nawel Mchich, une étudiante de 18 ans. Le Maroc a sorti mardi l’Espagne aux tirs au but (0-0 a.p.) pour s’offrir le premier quart de finale de coupe du monde de son histoire. Et seulement le quatrième du continent africain, après le Cameroun (1990), le Sénégal (2002) et le Ghana (2010).

« C’est l’un des plus beaux jours de ma vie. Le plus beau jour de ma vie dans le football, en tout cas. Parce qu’aujourd’hui, on a écrit l’histoire, a réagi depuis le Qatar le milieu de terrain Sofiane Boufal. C’est incroyable, ce sont des émotions qui sont indescriptibles. C’est historique. Le football, au Maroc, c’est fou, tout le monde vit pour le football. On a vu les gens fêter ça dans les rues, et on en fiers. Ma mère est devenue folle. C’est la chose la plus importante de ma vie. Voir ma mère pleurer et heureuse, je ne peux rien demander de plus. »