Coupe du monde 2022 : Dembélé a mûri, Giroud découvre le « pivot gang »… Le journal des Bleus

FOOTBALL Tout ce qu’il faut savoir sur l’actualité de l’équipe de France au Qatar avec le café et la chicha

A.L.G.
Ousmane Dembélé était en conférence de presse jeudi soir, 24 heures après son match réussi face à l'Australie.
Ousmane Dembélé était en conférence de presse jeudi soir, 24 heures après son match réussi face à l'Australie. — FRANCK FIFE
  • Chaque jour, l’envoyé spécial de 20 minutes auprès des Bleus vous donne les dernières nouvelles du groupe tricolore au Qatar.
  • Après la nette victoire face à l’Australie, les Bleus ont effectué un léger décrassage, alors que Dayot Upamecano et Ousmane Dembélé se sont présentés en conférence de presse.

De notre envoyé spécial à Doha

C’est ce qu’on appelle une journée douce-amère. Victorieux avec la manière pour leur entrée en lice contre l’Australie, les Bleus ont aussi perdu un des personnages de ce groupe couplé à un super guerrier sur le terrain. On parle évidemment de Lucas Hernandez, qui a dû déclarer forfait pour le reste de la compétition.



Théo Hernandez, tout seul à gauche désormais

Avec désormais un seul latéral gauche de métier en la personne du frérot Théo Hernandez, Didier Deschamps doit prier pour qu’il ne lui arrive rien de grave car on n’aimerait pas revivre le match face au Portugal à l’Euro avec un Adrien Rabiot utilisé dans un rôle à contre-emploi. Interrogé en conférence de presse mercredi sur la possibilité de jouer à ce poste en cas de malheur, Dayot Upamecano a plutôt ciblé « Dembélé ou Coman », sans qu’on sache si c’était pour rigoler ou pas. Passé sur l’estrade après le Munichois, Dembouz, lui, s’est clairement marré en entendant ça. « Je ne suis pas sûr que ça plaise au coach, on risque de prendre beaucoup de buts ! », a-t-il admis.

Lâche-toi Ousmane !

Après son match réussi face aux Australiens mardi soir, ponctué par quelques débordements bien sauvages sur son côté droit et un centre déposé sur la tête de Mbappé pour le but du 3-1, Dembélé nous a confié qu’il avait en tête avant le match sa performance ratée quatre ans auparavant lors du premier match des Bleus en Russie. C’était déjà face aux Australiens : « En 2018 ce premier match m’avait coûté ma place, je reviens avec plus d’ambitions. Maintenant, c’est à moi de le démontrer sur le terrain. Quand on compare les deux matchs contre l’Australie, ça n’a rien à voir, a-t-il jugé. Déjà, je sors d’une année et demie sans blessure, j’ai aussi pris un peu d’âge, je fais preuve d’un peu plus de maturité dans mon jeu et hors du terrain. »

« Le pivot quoi ? »

La phrase ne date pas de mercredi mais bien de la zone mixte après France-Australie. Comme on n’avait pas  trop de sujets sur le feu on se permet de la ressortir du placard ce matin. Interrogé par un de nos confrères au sujet du « pivot gang » de Kylian Mbappé, Olivier Giroud a fait de grands yeux. « Le pivot quoi ? ». Une fois au courant, celui-ci a rigolé. « Il connaît mes qualités, je connais les siennes. Mais ok, pivot gang, let’s go ! », comme pour dire que ce rôle lui allait bien vu que c’était plus ou moins le sien partout où il est passé.

Le programme du jour

Vous connaissez la musique désormais. Conférence de presse à 16h30 (Doha time) avec deux joueurs puis entraînement (ouverts aux médias) au stade Al Sadd sur les coups de 18 heures.