Le journal des Bleus à la Coupe du monde: Tout le monde sur le pont, sauf Mendy... L'arbitre du match sera argentin(!)...

FOOTBALL Tout ce qu'il faut savoir sur l'actualité de l'équipe de France au réveil...

N.C.

— 

L'équipe de France à l'entraînement au stade Glebovets, près d'Istra, le 4 juillet 2018.
L'équipe de France à l'entraînement au stade Glebovets, près d'Istra, le 4 juillet 2018. — David Vincent/AP/SIPA

De notre envoyé spécial à Istra,

Jeudi 5 juillet

L’info du jour : Tout le monde sur le pont, sauf Mendy

Tous ceux qui avaient fait un travail aménagé lundi (Griezmann, Varane, Hernandez, Umtiti) étaient bien présents mercredi au stade Glebovets. Pas de soucis pour eux, donc. En revanche, Mendy, toujours touché à une cuisse, n’était pas là. Forfait face à l’Argentine, il pourrait de nouveau l’être contre l’Uruguay.

La bizarrerie du jour : l’arbitre du match sera argentin

C’est en effet le dénommé Nestor Pitana qui a été choisi par la Fifa pour diriger ce quart de finale. A priori, rien ne dit dans le règlement qu’un sifflet ne peut pas être celui d’un pays éliminé par l’une des deux équipes au tour précédent. On espère juste qu’il n’a pas trop mal pris l’élimination de son pays…

La devinette du jour : Depuis quand la France n’a-t-elle pas marqué contre l’Uruguay ?

Attention, la réponse va vous surprendre… Depuis août 1985, oui oui. La France l’avait emporté 2-0 ce jour-là, avec des buts de Rocheteau et Touré. Depuis, les deux équipes ont enchaîné quatre matchs nuls 0-0 (2002, 2008, 2012, 2012) et l’Uruguay a gagné 1-0 la dernière rencontre (2013). Ça promet, non ?

La vidéo du jour

Il est vraiment pas tout seul dans sa tête, Adil Rami

Le programme du jour

Le départ du camp de base est prévu à 9h30, pour un décollage à 10h45 de Moscou en direction de Nijni-Novgorod. Les Bleus s’installeront à l’hôtel Kulibin à 13 heures, avant une conférence de presse de veille de match (Didier Deschamps et Hugo Lloris), au stade à 16h45, et un dernier entraînement à 17h30.

*Heure locale, enlevez une heure pour l’heure française