Coupe du monde 2018: Sur les terrains ça régale, sur Tinder ça s'emballe

RENCONTRES Les opérateurs de téléphonie mobile russes ont enregistré une augmentation de l'utilisation de l'application de rencontres en ce début de Mondial...

A.I.

— 

Coupe du monde 2018: Sur les terrains ça régale, sur Tinder ça s'emballe (Illustration)
Coupe du monde 2018: Sur les terrains ça régale, sur Tinder ça s'emballe (Illustration) — Daniel/phcimages/Cover Images

Visionnaire, Cyril Hanouna a chanté pour cette Coupe du monde le titre On va la pécho. Si lui parlait de la coupe en elle-même (enfin on imagine), les supporters peuvent avoir leur propre interprétation. Du coup, en ce début de Coupe du monde, les opérateurs de téléphonie mobile russes ont enregistré une augmentation de l’utilisation de l’application de rencontres Tinder, rapporte The Moscow Times.

L’un des quatre principaux opérateurs russe, MTS, aurait vu multiplié par 11 l’utilisation de Tinder par les clients de longue date à proximité des stades et des zones de fans à Moscou, Saint-Pétersbourg et Saransk. Quand Tele2 a vu la popularité de l’application augmenter de 3,5 fois, par rapport à la moyenne d’avant la Coupe du monde, a chiffré le quotidien Vedomosti.

>> L’histoire ne dit pas si ces deux supportrices se sont rencontrées via Tinder

Même s’il a été question d'orgie sexuelle avant même le début de la compétition, ce phénomène n’est pas propre au Mondial russe. A Pyeongchang par exemple, pour les Jeux olympiques d’hiver 2018, la fréquentation de Tinder battait des records avec une hausse de près de 350 % !