20 Minutes : Actualités et infos en direct
BASKETUne défaite, des fautes mais des débuts prometteurs pour Wemby face à Dallas

NBA : Une défaite, des fautes mais des débuts prometteurs pour Wembanyama face à Dallas

BASKETWemby a réalisé une bonne première en NBA malgré la défaite des Spurs (126-119) contre les Mavericks de Doncic, auteur d’un triple double
Attention aux apparences : à la fin, c'est Doncic qui rit et Wembanyama qui tire la tronche
Attention aux apparences : à la fin, c'est Doncic qui rit et Wembanyama qui tire la tronche - Getty Images via AFP / GETTY IMAGES NORTH AMERICA
William Pereira

W.P. avec AFP

L’ambiance au Frost Bank Center de San Antonio prêtait à confusion. Lumières éteintes, portables allumés agités dans tous les sens et sono à 12 milliards de décibels pour accompagner l’entrée de Victor Wembanyama, s’agissait-il d’un match de basket ou un concert de Beyonce ? Show à l’américaine, quand tu nous tiens.

Sur le terrain, l’euphorie a fini par redescendre pour Wemby. Malgré une première réussie en NBA, le prodige a eu du mal à rentrer dans son match face aux Mavericks de Dallas, avec en prime un 3e quart-temps cataclysmique. Pas toujours servi par ses coéquipiers, le Français a réalisé deux fautes offensives consécutives qui l’ont envoyé s’asseoir (quatre au total à ce moment-là, six fautes sont éliminatoires). Une cinquième faute immédiate en début de quatrième quart l’a renvoyé sur le banc, limitant son temps de jeu total à 23 minutes (sur 48).

« J’ai peut-être voulu trop bien faire, je n’ai pas mis mon énergie dans les bonnes choses. Je n’ai pas besoin de mettre autant d’énergie en défense. J’apprends pour un premier match », a commenté le Français en conférence de presse.

La même première que Tim Duncan

La suite et fin du match est un délicieux sursaut d’orgueil. Wembanyama a réveillé son équipe et fait exploser le public avec neuf points dans la dernière période dont un dunk rageur, pour un total de 15 points (5 rebonds, 2 passes, 1 contre, mais aussi 5 balles perdues). Une première qui ressemble étonnamment à celle de Tim Duncan, qui s’était tout de même fendu d’un double-double (15 points, 10 rebonds et 2 assists). L’Américain avait, il faut le dire, passé 12 minutes de plus sur le parquet.

Tout ceci s’est quoi qu’il en soit avéré insuffisant pour des Spurs assommés en fin de rencontre par la classe du Slovène Luka Doncic qui, après avoir été incertain, a débuté la saison avec un triple double (33 points, 14 rebonds, 10 passes). L’autre crack des Mavericks, Kyrie Irving, a planté 22 points (pour une défaite des Spurs 126-119) . Voilà contre quoi Wembanyama devra se battre pour s’installer au firmament du basket américain.

Sujets liés