OM: José Anigo dément la venue de Joey Barton

FOOTBALL Les Queens Park Rangers auraient proposé un échange Stéphane Mbia-Joey Barton...

Anthony Daviere

— 

Joey Barton (à droite), contre Arsenal, le 31 décembre 2011, à l'Emirates Stadium. 
Joey Barton (à droite), contre Arsenal, le 31 décembre 2011, à l'Emirates Stadium.  — David Klein/NEWSCOM/SIPA

Jusqu’à présent très discret sur le marché des transferts (Raspentino est la seule recrue), l’Olympique de Marseille serait en train de passer à la vitesse supérieure. Selon plusieurs médias anglais et notamment SkySports qui a sorti l’information jeudi soir, l’OM souhaiterait s’attacher les services de Joey Barton. Suspendu douze matches pour son comportement lors de la dernière journée de Premier League (carton rouge face à Manchester City, gestes d’humeur…), Barton a tout intérêt à quitter QPR s’il veut retrouver les terrains rapidement. Mais la rumeur a déjà du plomb dans l'aile. Interrogé par l’Equipe.fr, José Anigo dément l’intérêt de l’OM pour Joey Barton. «Ce n’est pas d’actualité», confie le directeur sportif marseillais. Les discussions avec les dirigeants de Queens Park Rangers se limitent donc au transfert de Stéphane Mbia. Si le club anglais tente d’inclure Barton dans la transaction, le profit de ce dernier n’intéresserait pas Marseille… Pour l’instant.

«Bonne nuit»

De leur côté, les Queens Park ont transmis la liste officielle de leur effectif, avec les numéros attribués à chaque joueur. Petit signe avant-coureur d’un départ de Joey Barton: le club ne lui a donné aucun numéro. Autrement dit, l’ancien milieu de terrain de Newcastle n’est plus en odeur de sainteté dans la capitale. Mark Hughes refusant de composer sans Barton pendant le premier tiers de la saison, pour devoir ensuite l’intégrer à son onze de départ. L’hypothèse d’une venue à l’Olympique de Marseille prend donc tout son sens. Surtout que Joey Barton, d’humeur taquine, s’est laissé aller sur son compte twitter. Voyant de nombreux fans lui poser des centaines de questions sur le dossier, il a simplement répondu, en français dans le texte: «Bonne nuit.» De quoi attiser encore un peu plus la rumeur l’envoyant sur les bords de la Méditerranée.