Mondiaux de ski nordique: débuts manqués pour Lamy-Chappuis et les Français

© 2011 AFP

— 

Jason Lamy-Chappuis et les autres skieurs français ont manqué leur entrée en matière aux Mondiaux de ski nordique samedi à Oslo en terminant loin de l'Allemand Eric Frenzel, impressionnant vainqueur de l'épreuve individuelle de combiné (petit tremplin).

Champion olympique de la spécialité, leader de la Coupe du monde, Lamy-Chappuis partait avec un statut de favori. Il s'est finalement classé 15e juste devant son compatriote Maxime Laheurte (16e) tandis que François Braud et Sébastien Lacroix prenaient respectivement les 20e et 30e place.

"Au niveau de la glisse, ça n'allait vraiment pas", déclarait Lacroix pour résumer le sentiment général côté français.

La journée n'avait pourtant pas si mal débuté pour Lamy-Chappuis qui avait pris la 3e place au saut.

Mais les 10 kilomètres de ski de fond ont tourné au fiasco face à des Allemands déchaînés.

Parti en 3e position à 32 secondes de Frenzel, le Jurassien de 24 ans a fait illusion jusqu'à mi-course (4e) avant de décrocher.

"Je ne m’attendais pas à ça. Dès le début, j’avais les jambes lourdes. J’avais du mal à mettre du rythme et j’ai vite compris que ce serait une dure journée", a expliqué Lamy-Chappuis.

"Je suis déçu, oui. C’était une course de costauds et je n’avais pas le physique pour. C’est dur d’expliquer pourquoi. Il y a encore trois courses, ce n’est pas fini car je sais que je suis souvent mieux en fin de championnat", a-t-il conclu en reconnaissant qu'en ski de fond, il n'a "pas le même niveau que l'année dernière" à Vancouver.

Bref, les Bleus ont fait pâle figure et peuvent s'inquiéter à deux jours de la première des deux épreuves par équipes que l'Allemagne abordera elle en pleine confiance. Car les Allemands ont placé trois de leurs skieurs aux quatre première places du combiné.

Eric Frenzel s'est imposé devant son compatriote Tino Edelmann, l'Autrichien Felix Gottwald et un autre Allemand Johannes Rydzek, 4e.

En ski de fond, la Norvégienne Marit Bjoergen qui a décroché sa deuxième médaille d'or cette semaine à Oslo, a fait chavirer de bonheur les 20.000 supporteurs présents sur le site d'Holmenkollen sur les hauteurs de la capitale en remportant le poursuite dames (15 km) deux jours après son titre obtenu au sprint.

La triple championne olympique 2010 s'est imposée devant sa grande rivale, la Polonaise Justyna Kowalczyk qui domine la Coupe du monde cette saison. Dans un tel état de grâce, Bjoergen pourrait faire mieux encore qu'aux Jeux de Vancouver il y a un an.

Au saut, l'Autriche a réussi un beau doublé: Thomas Morgenstern a remporté le concours individuel au petit tremplin devant son compatriote Andreas Kofler. Le Suisse Simon Ammann a pris la 4e place.