Route du Rhum: Desjoyeaux n'écarte pas d'arriver dernier des IMOCA

© 2010 AFP

— 

Le double vainqueur du Vendée Globe, Michel Desjoyeaux, engagé dans la Route du Rhum, n'écartait pas mardi d'arriver dernier de la classe des monocoques de 60 pieds (18,28 mètres) IMOCA avec son nouveau Foncia.
Le double vainqueur du Vendée Globe, Michel Desjoyeaux, engagé dans la Route du Rhum, n'écartait pas mardi d'arriver dernier de la classe des monocoques de 60 pieds (18,28 mètres) IMOCA avec son nouveau Foncia. — Kenzo Tribouillard AFP/Archives

Le double vainqueur du Vendée Globe, Michel Desjoyeaux, engagé dans la Route du Rhum, n'écartait pas mardi d'arriver dernier de la classe des monocoques de 60 pieds (18,28 mètres) IMOCA avec son nouveau Foncia.

"Arriver dernier fait partie des éventualités qu’il faut anticiper", a-t-il confié au cours d'une liaison radio avec le PC presse du Rhum, à quelques heures de l'arrivée victorieuse à Pointe-à-Pitre de Franck Cammas sur son grand trimaran Groupama 3.

"Ca fait pas mal de temps que ça ne m’est plus arrivé mais ça m’est déjà arrivé dans ma modeste carrière, a ajouté Desjoyeaux. C’est donc envisageable!"

"J’ai entre 12 et 14 noeuds de vent, le jour se lève, a-t-il raconté. Je n’ai pas beaucoup dormi cette nuit car c’était très variable. Il a fallu jouer avec les écoutes. Quand le vent tourne trop, il faut manoeuvrer, dans un sens et dans l’autre mais on trouve bien des moments pour dormir".

Michel Desjoyeaux, qui avait fait le choix de la route sud pour contourner la zone sans vent de l'anticyclone des Açores, a manifestement choisi une mauvaise option et se traîne à l'arrière des huit IMOCA encore en course.

Desjoyeaux, sans doute le skipper français au palmarès hauturier le plus riche, avait notamment remporté la Route du Rhum en multicoque en 2002.

Au pointage de mardi midi (heure de Paris), il était encore à 1293 milles de Pointe-à-Pitre, à 460 milles du leader de la flotte IMOCA, Roland Jourdain.