Sidney Govou condamné à 50.000 euros d’amende

FOOT Pour ses frasques nocturnes...

B.V.

— 

Sidney Govou à son arrivée à Athènes avec une écharpe du Panathinaikos autour du cou, le 3 juillet 2010
Sidney Govou à son arrivée à Athènes avec une écharpe du Panathinaikos autour du cou, le 3 juillet 2010 — STR/AP/SIPA

50.000 euros, c’est quand même 3.000 litres d’Absolut enfilés dans le gosier pour Sidney Govou. L’ancien lyonnais est en effet condamné à cette grosse amende pour avoir enfreint à deux reprises, ces dernières semaines, le règlement du Panathinaikos, son nouveau club grec, concernant les sorties nocturnes. Le 3 octobre dernier, l'ailier, transféré cet été en Grèce, avait été rappelé à l'ordre après une sortie nocturne.

Le week-end suivant, il avait été vu dans une discothèque de la capitale en état d'ébriété avancé et serait rentré chez lui après 3 heures du matin, heure limite de sortie fixée par le club lorsque l'équipe ne joue pas le lendemain. Selon la presse grecque, Govou s'est entretenu lundi avec le patron du Panathinaïkos, Nicholas Pateras, qui lui a signifié sa punition. Une brève rencontre, durant laquelle le joueur s'est excusé et a assuré qu'il ne recommencerait plus. Hilarité générale dans l’audience.