Tour de France: Revivez Pau - Col du Tourmalet en live comme-à-la-maison

A.P.

— 

Alberto Contador et Andy Schleck lors du Tour de France, le 20 juillet 2010. 
Alberto Contador et Andy Schleck lors du Tour de France, le 20 juillet 2010.  — AFP Photo

>> Suivez la course de l’intérieur avec le coureur de Cofidis, Amaël Moinard

Au programme de cette dernière étape de montagne (la 17e du Tour), 174 kilomètres et une arrivée inédite au sommet du col du Tourmalet. Mais avant, il faudra aussi escalader le col de Marie-Blanque et celui du Soulor. Nicolas Sarkozy a bien choisi son jour pour rendre visite au Tour. 

Le point sur les maillots


Alberto Contador
Thor Hushovd
Anthony Charteau
Andy Schleck

Les classements sont ici

Le profil l’étape

Le résumé anticipé

Andy Schleck a prévenu: Il va attaquer, mais pas avant le Tourmalet. En attendant le duel entre le Luxembourgeois et Contador, le Tour est tenu en haleine par celui entre Christophe Moreau et Anthony Charteau pour le maillot à pois du meilleur grimpeur. Dans la côte du Renoir, Moreau lance son sprint de trop loin et termine troisième derrière Charteau et Pineau qui passait par là. «Un sprint d’un kilomètre, pour marquer un point, pas de doute Moreau m’a encore prouvé qu’il n’était pas un abruti», raille Laurent Fignon. Alors qu’il demande des comptes à Pineau, Moreau ne voit pas partir l’échappée du jour avec l’inévitable Kiryienka, Le Mével, Wiggins, Garate et Hushovd. Thomas Voeckler est aussi là pour protéger le maillot de Charteau, le coureur de la Bbox passe en tête au sommet de Marie-Blanque avec deux minutes d’avance sur Moreau parti en contre. Le peloton se désintéresse de l’échappée qui compte près de dix minutes d’avance avant d’attaquer le Tourmalet. Victime d’une crevaison dans la descente du Soulor, «le Grand» a rendu les armes.

Dans les premiers lacets de l’ascension finale, Le Mevel se débarrasse de Wiggins («pas grave, j’ai encore perdu un kilo aujourd’hui» souffle l’Anglais) et file offrir à la France une septième victoire. Derrière, Menchov a mis le démarrage de sa vie. Trop occupé à s’observer, Schleck et Contador laissent le Russe prendre une minute d’avance. A cinq kilomètres du sommet, Andy place enfin son démarrage mais Contador lui saute dans la roue. La scène se reproduit cinq fois, mais impossibles de séparer ces deux. Revenu à moins à 1’10’’ de Contador au classement général, Menchov donne rendez-vous au contre-la-montre de samedi. Pour le principe, Moreau fait le sprint à Charteau pour la 35e place mais le perd.  

La minute Jean-Paul Olivier

Ce 15 juillet 1969, le cyclisme bascule dans l’ère Merckx dans la descente du Tourmalet où le Belge a attaqué. Même pas effrayé par les 100 kilomètres à parcourir, «le cannibale» avale le col du Soulor et de l’Aubisque pour s’imposer à Mourenx avec sept minutes d’avance sur ses poursuivants. Léon Zitrone en est tout ému. 

         retrouver ce média sur www.ina.fr



L’expression du jour: Etre un couraillon

Cette expression s'applique, avec un peu de mépris, à un coureur médiocre ou dont l'intelligence en course est... limitée. Heureusement que Jan Ullrich ne parlait pas français.