20 Minutes : Actualités et infos en direct
COUPE du monde de rugby 2023Que s’est-il passé sur l’essai du bonus offensif refusé aux Bleus ?

France - Uruguay : Que s’est-il passé sur l’essai du bonus offensif refusé aux Bleus ?

COUPE du monde de rugby 2023Les Bleus se sont imposés face à l’Uruguay (27-12) jeudi soir au stade Pierre Mauroy de Lille, mais ils manquent le bonus offensif après l’essai annulé de Macalou en fin de match
Sekou Macalou a vu l'arbitre refuser son essai en fin de match et ainsi priver le XV de France du bonus offensif contre l'Uruguay, lors de leur 2e match de Coupe du monde de rugby.
Sekou Macalou a vu l'arbitre refuser son essai en fin de match et ainsi priver le XV de France du bonus offensif contre l'Uruguay, lors de leur 2e match de Coupe du monde de rugby.  - Thibault Camus/AP/SIPA / SIPA
Adrien Max

Adrien Max

L'essentiel

  • Les Bleus l’ont emporté face à l’Uruguay (27-12), jeudi soir au stade Pierre Mauroy, pour leur deuxième match de Coupe du monde de rugby 2023.
  • Mais le XV de France n’a pas obtenu le bonus offensif, après l’annulation de l’essai de Macalou en fin de match (78e), qui aurait pu offrir un point de plus aux hommes de Galthié.

Une légère déception, beaucoup de mines déconfites, et un point envolé. C’est ainsi que les Bleus ont bouclé leur soirée, jeudi, au stade Pierre Mauroy, malgré la victoire face à l’Uruguay (27-12) pour leur deuxième match de Coupe du monde de rugby 2023. A cause de leur prestation assez peu convaincante, et surtout d’avoir laissé s’envoler le point du bonus offensif.

Le jeune Louis Bielle-Biarrey avait pourtant redonné l’espoir à ses coéquipiers d’arracher ce point supplémentaire en inscrivant son premier essai pour sa première sélection (72e) à seulement 20 ans et 87 jours. Et malgré 15 pénalités concédées pendant tout le match, les Bleus ont même cru enfin accomplir la mission pour de bon. Grâce à une récupération de Sekou Macalou en contre ruck. Deux trois coups de pied plus loin, le troisième ligne récupérait pour partir en sprint et aller aplatir au moins 60 mètres plus loin (78e).

« Au lieu de bien finir son contre-ruck il tape bêtement dans le ballon »

C’était sans compter la vidéo, et l’annulation de l’essai, par Ben O’Keeffe, l’arbitre du match. Sans qu’on comprenne vraiment pourquoi sur le coup, les règles du rugby toussa toussa. Devait-il prendre le ballon de la main ? Était-il hors-jeu ? Après renseignement pris avec un fin connaisseur de notre entourage, voici sa réponse :

« « Macalou vient contre-ruck, il doit dépasser le ballon avec ses pieds pour faire avancer la ligne d’avantage et que le ballon se retrouve dans le camp français. ET SEULEMENT alors les Français pouvaient le jouer. Au lieu de bien finir son contre-ruck il tape bêtement dans le ballon sans le dépasser, et c’est donc considéré comme un talonnage au pied dans un ruck, et c’est une faute », nous écrit-il. »

L’intéressé a d’ailleurs reconnu avoir voulu la jouer à la malice : « J’ai tenté le coup, je me suis dit que l’arbitre ne le verrait peut-être pas. Mais c’est normal ». De quoi énerver notre fin connaisseur : « Si Macalou n’est pas un âne et avance de 40 centimètres, on marque sur cette séquence ».

Mais les Bleus n’ont pas marqué, et le bonus offensif s’est envolé. Et après coup, personne n’est revenu sur cet épisode en conférence de presse. Le match s’était, de toute façon, déjà joué avant. « Si on score, notamment en première période, le match est tout autre. Maintenant, on a gagné, on n’a pas manqué de caractère. On a su tenir quand on était en difficulté parce qu’on aurait pu vaciller », a préféré retenir Maxime Lucu, demi de mêlée des Bleus. Espérons que ce point ne coûte pas cher à l’heure de faire les comptes à la fin des matchs de poule.

Sujets liés