20 Minutes : Actualités et infos en direct
DISPARITIONLe roi Pelé en 10 dates

Mort de Pelé : De 1940 à 2022, la vie du roi en 10 grandes dates

DISPARITIONLa légende du football brésilien est morte jeudi à 82 ans
Pelé célèbrant le premier but du Brésil en final du mondial 1970. Sport/shutterstock
Pelé célèbrant le premier but du Brésil en final du mondial 1970. Sport/shutterstock - Colorsport / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

En plus de 80 ans d’une vie dont la majeure partie s’est déroulée sous les projecteurs, Pelé a connu quelques bas et beaucoup de hauts. Retour en dix dates sur la vie de celui que beaucoup considèrent comme le plus grand joueur de l’histoire du football, dont la mort a été annoncée jeudi à l’âge de 82 ans à Sao Paulo.

23 octobre 1940

Naissance d’Edson Arantes do Nascimento à Tres Coraçoes dans l’État du Minas Gerais (au nord de Rio de Janeiro), de parents pauvres, son père ayant notamment été un footballeur amateur.


1943

Se voit affublé à trois ans et pour toujours du surnom de Pelé, alors qu’il encourage un certain Bilé, gardien de but et ami de son père. Bilé devient « Pilé » dans la bouche de l’enfant, puis finalement Pelé. Sa famille l’appellera cependant toujours « Dico".

7 septembre 1956

Pelé joue son premier match avec l’équipe première de Santos, où il suit Waldemar de Brito, l’entraîneur qui l’avait repéré et fait évoluer chez les juniors du Bauru AC. Il évoluera 18 années sous le maillot noir et blanc du Peixe (»poisson »).

29 juin 1958

Son génie éclate définitivement aux yeux du monde en finale du Mondial. Son doublé contre la Suède, pays-hôte, contribue au premier sacre de la Seleçao. Il n’a que 17 ans et accumule durant ce tournoi plusieurs records de précocité, dont ceux encore en vigueur du plus jeune joueur et buteur en finale.

1962

Après quatre ans durant lesquels il glane avec Santos tous les titres tout en refusant de céder aux sirènes européennes, il gagne au Chili sa deuxième Coupe du monde. Mais cette fois, il est plus spectateur que joueur, la faute à une blessure à l’aine. Et le héros du Brésil se nomme Garrincha.

19 novembre 1969

Le Brésil célèbre l’anniversaire de son drapeau, et Pelé celui de sa mère. Son cadeau ? Le millième but de sa carrière, un penalty contre Vasco de Gama. Le Maracana est en folie, le match est interrompu 20 minutes, le temps d’un interminable tour d’honneur.

21 juin 1970

L’avènement du Roi. Après une pause de deux ans avec la sélection, après la déception du Mondial anglais, Pelé revient au sein de « la plus belle Seleçao de l’histoire » et effectue une prodigieuse Coupe du monde 1970. Ses gestes et ses buts sont inoubliables, parmi lesquels sa tête victorieuse en finale qui lance l’éclatant succès auriverde contre l’Italie (4-1). Plus que les deux premiers, ce troisième sacre est le sien.

1er octobre 1977

Pelé met un terme à sa carrière et dispute son jubilé au Giants Stadium, la première période avec le Cosmos, la seconde avec Santos. Au total, les statistiques le créditent de 1.363 matchs et 1.281 buts inscrits, un record incluant des matchs amicaux et homologués par la Fifa.

1994-1998

Pendant quatre ans, il occupe les fonctions de ministre des Sports. Il est le premier noir à accéder à un poste si élevé au Brésil.

1999

Elu Athlète du siècle par le Comité international olympique. Un an plus tard, la Fifa le désigne joueur du XXe siècle.


Sujets liés