Le Racing se fait mousser avec ses trois bières artisanales

Floréal Hernandez

— 

Le RCS mis en bière. Le club strasbourgeois ne s'apprête pas à être enterré malgré son début de saison catastrophique. Simplement, il décline sa notoriété sous forme houblonnée. Avec la brasserie artisanale Saint-Pierre, il lance trois bières (blanche, blonde et ambrée) pour fêter les victoires des « Ciel et Blanc ». « C'est une bière pour gagner », clame Claude Varga, le brasseur de la Bière des supporters. Les mauvaises langues persiflent en affirmant que « c'est pour oublier les défaites ».

Après les maillots ou la carte bleue, le Racing élargit sa gamme de produits dérivés avec la bière. « C'est la première étape dans le développement du merchandising du club », explique Jean-Luc Herzog. Ambitieux, il affirme : « Nous avons l'idée de l'installer comme une grande bière en Alsace. » La boisson houblonnée a été choisie car « c'est un produit de proximité, de tradition alsacienne, qu'on boit avant ou après le match », détaille le président délégué du RCS. Si l'Olympique lyonnais a frappé de son logo un Saint-Marcellin, le club n'envisage pas pour l'instant de commercialiser un munster estampillé RCS. « Mais nous avons d'autres idées de produits dérivés », annonce Jean-Luc Herzog.

A l'unité (1,99 euros) ou en pack de quatre avec deux verres (16 euros), la Bière des supporters sera en vente vendredi dans la boutique du club. En revanche, elle ne sera pas vendue les soirs de match, la vente d'alcool étant interdite dans les stades. On pourra aussi la trouver dans la grande distribution ou les magasins spécialisés. Une bière de Noël est également prévue pour les fêtes. W