Etats-Unis : Des victimes du 11-septembre dénoncent l’organisation du LIV Tour, financé par l’Arabie saoudite

GOLF La deuxième étape de ce nouveau circuit de golf créé par l’Arabie saoudite a été lancée jeudi près de Portland, dans l’Oregon. Aux Etats-Unis, des voix pointent la responsabilité de l’Arabie saoudite dans les attentats du 11-septembre

N.C.
— 
Shaun Norris lors de la 2e étape du LIV Tour, à North Plains (Oregon), le 30 juin 2022.
Shaun Norris lors de la 2e étape du LIV Tour, à North Plains (Oregon), le 30 juin 2022. — Steve Dipaola/AP/SIPA

L’irruption du LIV Series fait des remous, et pas seulement dans le monde du golf. Le nouveau circuit créé de toutes pièces par l’Arabie Saoudite, dont la deuxième étape a été lancée jeudi dans l’Oregon, aux Etats-Unis, suscite l’indignation de membres des familles endeuillées lors des attentats du 11-septembre.

Une dizaine d’entre eux a tenu une conférence de presse pour rappeler le rôle tenu par l’Arabie saoudite dans l’attaque terroriste. Andre Aiken par exemple, qui avait 3 ans lorsque son père, Terrance, est mort au World Trade Center, était parmi ceux qui ont appelé à ce que ce pays soit tenu responsable de son rôle dans ces attentats qui fait ont des milliers de morts. En fin d’année dernière, le président Joe Biden a déclassifié un rapport du FBI de 16 pages qui détaillait l’implication de la monarchie du Golfe. Quinze des dix-neuf pirates de l’air étaient des ressortissants saoudiens, outre le chef d’Al-Qaïda, Oussama Ben Laden, qui a orchestré les attaques.


Les familles des victimes ont également exprimé leur incompréhension et leur dégoût face aux joueurs qui ont accepté d’y participer, comme Dustin Johnson, vainqueur de deux Majeurs et ex-numéro 1 mondial, Brooks Koepka, quatre fois vainqueur d’un Majeur, et Bryson DeChambeau, vainqueur de l’US Open 2020. « Les 48 joueurs qui participent à ce tournoi prennent l’argent du sang, a déclaré Brett Eagleson, dont le père est également mort ce jour-là. Honte sur eux. Je les invite à regarder la douleur dans nos yeux, à écouter nos histoires, à se mettre à notre place. »

« Combien d’argent faut-il pour qu’ils ne soucient plus des droits de l’Homme ? »

Le LIV Series a attiré parmi les meilleurs joueurs de la planète avec 25 millions de dollars de dotation pour chacun de ses tournois. « Il est intéressant de constater le poids de l’argent et où chacun met sa propre limite. Combien d’argent faut-il pour qu’ils ne soucient plus des droits de l’Homme ? Je suppose que nous avons la réponse », a ajouté Eagleson, dans des propos relayés par USA Today.

Depuis Pumpkin Ridge, près de Portland, tous ont partagé des histoires de leurs proches et ont accusé le régime saoudien de se livrer au « sportswashing », un moyen pour le pays d’améliorer sa réputation. Andre Aiken a tenu à remercier tous les joueurs qui ont choisi de ne pas participer à ce tournoi et montré « que leur silence ne peut pas être acheté ».