Real Madrid – Liverpool : La grève des RER s’étend avant la finale de la Ligue des champions au Stade de France

FOOTBALL Après le RER B, les syndicats de la RATP ont appelé à la grève sur le RER A pour samedi, jour de finale de la Ligue des champions entre Liverpool et le Real Madrid au Stade de France

N.S. avec AFP
— 
Après le RER B, les syndicats de la RATP appellent à la grève sur le RER A pour perturber la finale de la Ligue des champions. Illustration.
Après le RER B, les syndicats de la RATP appellent à la grève sur le RER A pour perturber la finale de la Ligue des champions. Illustration. — Adil Benayache / Sipa

Pour se faire entendre, c’est l’occasion rêvée. Les syndicats de la RATP ont appelé ce mercredi à la grève sur le RER A après l’avoir fait pour le RER B. Le mouvement social doit avoir lieu samedi, jour de finale de la Ligue des champions, qui opposera à 21 heures le Real Madrid à Liverpool au Stade de France. Initialement prévue à Saint-Pétersbourg, cette rencontre a été délocalisée dans l’enceinte de Saint-Denis après l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Les syndicats CGT, FO, Unsa et La Base dénoncent « le manque d’effectifs entretenu depuis plusieurs années par la direction du RER » à la RATP. Ils protestent contre « l’optimisation des effectifs » et appellent à « impacter fortement » la finale de la C1 pour laquelle une « fan zone » censée accueillir des dizaines de milliers de supporteurs anglais va également être installée cours de Vincennes, dans l’est de Paris.

La RATP veut limiter les effets de la grève

« La RATP va prendre toutes les mesures possibles pour permettre d’assurer la mobilité des Franciliens pour le match de samedi », a réagi un porte-parole de la Régie.

La grève pourrait cependant avoir des conséquences limitées car la RATP n’exploite que la partie sud du RER B. A partir de la gare du Nord, c’est la SNCF qui gère la ligne en direction de Saint-Denis et du Stade de France. Concernant le RER A, la RATP gère l’essentiel de la ligne, sauf le tronçon allant de Nanterre-Préfecture à Cergy et Poissy.

La direction de la RATP impute les problèmes d’effectifs de conducteurs à un taux d’échec important aux « séries », sessions de formation à la conduite du RER, fin 2021 et début 2022.

Elle a donc proposé d’organiser deux « séries » supplémentaires sur le RER A ainsi que sur le B au second semestre 2022, « ce qui porte à huit le nombre de séries prévues durant l’année sur la ligne A et à cinq sur la ligne B », peut-on lire dans un document interne. Les syndicats ont jugé la proposition insuffisante et souligné que 34 départs en retraite étaient prévus en 2022 sur la ligne A et 22 sur la ligne B. « Les dysfonctionnements perdureront tant la proposition [de la direction] est faible », soulignent-ils.