OGC Nice – Stade Rennais : Grâce à Terrier, Rennes ramène un point et devient dauphin provisoire du PSG... Revivez ce match en direct...

FOOTBALL Respectivement quatrième et troisième de Ligue 1 avant cette 30e journée, Nice et Rennes visent une qualification en C1 au terme de la saison

Nicolas Stival
— 
Martin Terrier a égalisé pour Rennes contre Nice, ce samedi à l'Allianz Riviera.
Martin Terrier a égalisé pour Rennes contre Nice, ce samedi à l'Allianz Riviera. — Clément Mahoudeau / AFP



18h58 : Allez, je vous quitte sur ce match pas complètement nul. Bonne soirée à toutes et tous !
18h55 : Franchement ennuyeux en première mi-temps, ce duel au sommet s'est bien animé en seconde période . En attendant le match de Marseille à Saint-Etienne, Rennes devient deuxième provisoire. Nice reste quatrième, à deux points du podium.
C'EST FINI !!!
90e+4 : +4: Stengs qui gaspille l'ultime ballon de contre niçois . On va se quitter là-dessus a priori.
90e+3 : +3: Rebelote...
90e+3 : +3: Encore un corner pour Rennes, concédé par Mario Lemina.
90e+1 : +1: SANTAMARIA !!! Le milieu rennais à deux doigts de marquer de la tête sur un centre de Laborde. Il est temps que ce match se termine pour Nice.
4 MINUTES D'ARRETS DE JEU !!!
89e : Rennes finit très fort.
88e : BENITEZ SAUVE NICE DEVANT TERRIER !!! L'attaquant rennais était tout près de doubler la mise sur un piqué.
87e : On tourne encore. Jonas Martin remplace Benjamin Bourigeaud au milieu à Rennes, alors que l'ailier néerlandais Calvin Stengs supplée un autre ailier néerlandais, Justin Kluivert.
86e : LA REPRISE D'OMARI SUR CORNER !!! Cadrée ou pas, je ne sais pas trop, mais Youcef Atal, sur sa ligne a bien fait de dégager.
83e : Hamari Traoré et Justin Kluivert se retrouvent joue contre joue. Et ils prennent un avertissement chacun.
83e : Le coaching de Pep Genesio a fait des merveilles. Rennes récupère sa 3e place et Nice retrouve la 4e, comme au début du match.
81e : Le centre d'Atal !!!! Le ballon passe devant le but rennais et Guessand ne peut pas reprendre. Il a fallu du temps, mais ce match ressemble enfin à un duel de haut de tableau.
Avec ce 17e but en Ligue 1, Martin Terrier revient à égalité avec le « pichichi » (oui j’ai pas trouvé mieux, désolé) Wissam Ben Yedder.
78e : Todibo a frôlé le deuxième jaune là. Mais ça donne un excellent coup franc à Rennes. Et c'est L'EGALISATION DE MARTIN TERRIER de la tête, sur un centre de Benjamin Bourigeaud.
76e : Un grand classique du coaching côté rennais. Meling remplace Truffert sur la gauche de la défense.

 

73e : Côté rennais, l'attaquant Serhou Guirassy auteur d'un triplé avant la trêve face à Metz, remplace le milieu de terrain Flavien Tait. Logique.
72e : Une dernière tête défensive et le buteur Andy Delort est remplacé par Hicham Boudaoui. Kasper Dolberg est relayé par Evann Guessand. Amine Gouiri, titularisé à gauche, va sans doute passer dans l'axe. Khéphren Thuram est remplacé par Mario Lemina au milieu.
69e : A l'instant où je vous écris, Nice revient sur l'OM (qui compte un match de moins) à la deuxième place, alors que Rennes est éjecté du podium .
67e : GOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOAL pour Nice !!! Superbe centre de l'extérieur du pied de Youcef Atal pour la tête d'Andy Delort qui trompe le gardien rennais.
65e : Nice domine clairement maintenant. Bon, c'est pas encore Fort Alamo dans la surface rennaise mais les collègues de Dante sont clairement montés d'un cran.
62e : Intervention un peu folklo d'Alemdar, le jeune gardien rennais. Un arrêt sans doute appris à l'académie Apoula Edel.
59e : Le magicien Gouiri oblige Alemdar à un arrêt sympathique . Dans la foulée, un centre niçois passe devant les attaquants de l'OGCN qui, par politesse sans doute, préfèrent ne pas y toucher.
56e : Non mais sans rire Kluivert Jr... D'où tu tires un coup franc aussi mal quand tu es footballeur professionnel (oui, c'était mon instant populiste).
54e : Corner de Bourigeaud pour Rennes et tête d'Aguerd au-dessus . Mais pas si vite, je suis rouillé moi après cette longue sieste !
52e : LE POTEAU QUI SAUVE BENITEZ !!! Au départ, un très mauvais dégagement d'Atal contré par Terrier. Et Laborde trouve le montant niçois. ENFIN UNE ACTION !!!
48e : Corner très dispensable concédé par Hamari Traoré... Ademdar nous fait une jolie pirouette parfaitement inutile pour donner un nouveau corner à Nice. Derrière, Gouiri tente une volée complètement foirée. BON...
46e : Melvin Bard directement en touche. Faut se concentrer les gars, là.
18h04 : ET C'EST REPARTI pour une orgie de jeu !!!
18h03 : Allez, on va bientôt reprendre. Messieurs, on compte sur vous pour au moins nous donner quelques frissons.
MI-TEMPS !!!

Si j’en crois Amazon Prime Video, c’est le sixième match d’affilée entre Nice et Rennes qui débouche sur un 0-0 à la pause. Mais ça va forcément s’animer, il ne peut en aller autrement (désolé, je n’ai rien trouvé de mieux pour vous convaincre de rester après ma petite pause de 5 minutes).

45e+1 : +1: Le défenseur rennais Omari qui s'emmêle les pinceaux tout seul comme un grand ! Sans conséquence.
2 MINUTES DE BONHEUR SUPPLEMENTAIRES
43e : Très beau coup franc tiré par Bourigeaud , détourné du bout des phalanges par Benitez. C'était tellement subtil que l'arbitre n'a rien vu et a donné une sortie de but.
42e : Premier carton jaune du match pour Todibo, déjà le meilleur Jean-Clair de l'histoire du sport français. Le défenseur niçois est allé découper l'hyperactif Truffert. Bon coup franc pour Rennes.
40e : Popopo… On a failli avoir un instant « Foot en folie » entre Melvin Bard, l’arrière gauche niçois, et son gardien Walter Benitez. Le portier récupère le ballon après l’avoir laissé passer entre ses jambes.
38e : Il y a quand même des trous dans les tribunes de l'Allianz Riviera pour ce duel entre prétendants à la Ligue des champions. Et ce n'est pas une histoire de neige qui complique l'accès au stade.
33e : LE MIRACLE DE BENITEZ DEVANT MAJER suivi d'un sauvetage de Todibo. Bon, il y avait hors-jeu , mais c'est bon de vibrer parfois. Et l'action rennaise était jolie.
32e : Tiens, le premier tir cadré du match. La frappe de Delort fait 12 rebonds avant d'atterrir dans les bras d'Alemdar, mais ça compte dans les stats.
29e : Gouiri qui tente de lancer Delort. Mais ce brave Andy n'avait pas démarré. Pour l'instant, la formule offensive niçoise ne séduit pas.
27e : Pour l'instant, Dolberg n'a pas écouté les conseils de son illustre aîné et capitaine, prodigué dans l'émission Gym Tonic (j'aurais aimé trouver ce nom) deNice Matin" data-type="customlink" data-url="https://www.nicematin.com/amp/football/dante-demande-a-dolberg-den-faire-plus-dans-le-sprint-final-de-logc-nice-757545">. C'est davantage Casper que Kasper.

 

23e : C'était bien la peine que je m'enflamme en début de match. Il y a un moment qu'il ne s'est rien passé à l'Allianz Riviera. On dirait une station de ski un 15 août (avec un peu plus de monde).
20e : Premier corner du match, pour Rennes. Et pour rien...
17e : Y a eu un peu de folie au début mais ça s'est calmé. Alors oui, ça joue bien, mais les deux équipes se contrôlent bien pour l'instant.
15e : Il va falloir encore attendre pour avoir une réponse.

 

12e : Plaisant ce début de match. Très équilibré aussi.
9e : Sublime tacle de David Terrier. Cela me rappelle mes jeunes années à l'Avenir Fonsorbais.
7e : Très actif, le latéral gauche rennais Truffert a déjà touché au moins 15 ballons (stat OptaNico).
5e : Dans la foulée, c'est Delort qui se bat comme un chiffonnier du Caire pour placer un exter' du droit . Encore à côté, mais Nice est dans son match.
4e : GOUIIIIIIIIIIIIIIIIRI... Première attaque niçoise, contre favorable pour l'attaquant niçois mais l'enveloppé du droit de l'international Espoirs passe juste à côté.
2e : Les Rennais s'installent d'entrée dans la moitié de terrain niçoise.
17h : ALEA JACTA EST !!!
16h57 : A l'aller, le 12 décembre,(1-2) grâce à Dolberg sur penalty et Atal, contre un but de Bourigeaud. Voilà, je crois qu'on est bon pour les stats, on va pouvoir passer au match.
16h55 : Un petit point « forme du moment ». Avant la trêve,(2-1) alors que(6-1).
16h51 : Bon allez, le TFC a gagné, le Stade Toulousain a perdu (quelle idée de programmer les deux matchs en même temps...). 100% concentré sur ce Nice - Rennes.
16h45 : Côté niçois, Galtier a choisi la formule offensive avec Gouiri, Delort, Dolberg et Kluivert titulaires.
16h40 : Et buuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuut de Rhys Healey !!! Le TFC mène 2-1 face au Paris FC et a un pied et quatre orteils en Ligue 1... Hum pardon, je me suis trompé de live.
16h35 : Et l'équipe rennaise maintenant. J'avoue que je ne connais pas du tout le jeune gardien turc Alemdar (19 ans). Il remplace encore le pas toujours fiable Alfred Gomis, habituel titulaire blessé.

 

16h33 : La compo niçoise pour commencer . L'inoxydable Dante a purgé sa suspension et revient en défense.

 

16h30 : BONJOUR A TOUTES ET TOUS !!! J'espère que vous allez bien, sous le soleil ou dans la poudreuse (salut les Stéphanoises et les Stéphanois !)
A notre gauche, , meilleure défense de Ligue 1 avec seulement 23 buts encaissés en 29 journées. A notre droite,, meilleure attaque de l’élite avec 63 pions inscrits. Comme le montrent les chiffres, le duel de ce samedi après-midi à l’Allianz Riviera oppose deux cadors de. Deux formations qui postulent au titre honorifique de « champion de France si l’on ne compte par le PSG ».

Respectivement quatrième et troisième au classement, l’éventuel vainqueur peut profiter du report du match de Marseille à Saint-Etienne pour devenir le dauphin provisoire du leader parisien. Et, surtout, pour se rapprocher d’une qualification en Ligue des champions.

» Parce qu’on n’a pas tous les week-ends la chance de suivre une si belle affiche, on se retrouve dès 16h30 pour l’avant-match