Volley : L’Italien Andrea Giani nouveau sélectionneur des Bleus champions olympiques

VOLLEY-BALL L’équipe de France a un nouveau sélectionneur, officialisé ce mardi. L’Italien Andrea Giani remplace le Brésilien Bernardinho, démissionnaire

N.S. avec AFP
— 
Andrea Giani, le nouveau sélectionneur de l'équipe de France et également entraîneur de Modène, lors d'un match de championnat d'Italie de volley à Vérone, le 20 février 2022.
Andrea Giani, le nouveau sélectionneur de l'équipe de France et également entraîneur de Modène, lors d'un match de championnat d'Italie de volley à Vérone, le 20 février 2022. — Roberto Tommasini / LiveMedia / Shutterstock / Sipa

Cela n’aura pas trop traîné. Une semaine après la démission surprise du Brésilien Bernardinho pour raisons personnelles, au bout d’à peine sept mois de mandat, l’équipe de France de volley tient son nouveau sélectionneur. L’Italien Andrea Giani s’est officiellement engagé ce mardi jusqu’aux Jeux olympiques de Paris 2024, où les Bleus de Ngapeth, Toniutti et Grebennikov essaieront de conserver l’or remporté l’été dernier à Tokyo sous la houlette de Laurent Tillie.



Giani (51 ans) avait pourtant prolongé fin janvier son contrat avec la sélection allemande, avec laquelle il est engagé depuis 2017. « C’est pour moi une réelle satisfaction d’être le nouvel entraîneur de cette équipe de top niveau mondial, championne olympique en titre, qui a le potentiel de gagner toutes les compétitions auxquelles elle participe », a souligné le nouveau sélectionneur, dont le premier rassemblement est prévu courant mai pour la Ligue des nations programmée en juin et en juillet.

Premier objectif : le Mondial

Cette VNL (Volleyball Nations League) doit servir de préparation grandeur nature pour les championnats du monde (26 août-11 septembre), qui cherchent un ou plusieurs pays hôtes après avoir été retirés à la Russie en raison de l’invasion de l’Ukraine. Le Mondial est la seule compétition qui n’a pas encore réussi à la brillante génération championne d’Europe en 2015 et championne olympique en 2021.

Ancien central, Andrea Giani a fait partie de la grande équipe d’Italie des années 1990 et du début des années 2000, remportant une multitude de médailles internationales : l’argent aux JO en 1996 et 2004, le titre européen en 1993, 1995, 1999 et 2003, et le titre mondial en 1990, 1994 et 1998. On peut ajouter à ce palmarès sept sacres en Ligue mondiale entre 1991 et 2000, et deux Ligues des champions, en club avec Modène.

« L’un des tout meilleurs entraîneurs » du monde

Mais l’Italien a également brillé dans le costume d’entraîneur. Sélectionneur de la Slovénie, il a porté la jeune nation en finale de l’Euro en 2015, perdue contre... la France, puis a replacé l’Allemagne en finale de l’Euro en 2017, malgré la défaite face à la Russie.

« Après avoir été l’un des meilleurs joueurs du monde, c’est aujourd’hui l’un des tout meilleurs entraîneurs », a estimé le président de la Fédération française Éric Tanguy, précisant qu’il s’était intéressé à Giani au printemps 2021 pour succéder à Laurent Tillie. En club, Giani dirige actuellement Modène où évolue la star du volley français Earvin Ngapeth depuis cette saison.