Estelle Mossely conserve sa ceinture pour son grand retour

BOXE Après un an d'absence, la Française a dominé l'Argentine Yanina del Carmen Lescano aux points pour conserver sa ceinture IBO

20 Minutes avec AFP
— 
Estelle Mossely, championne en titre IBO des poids légers, a conservé sa ceinture en battant l'Argentine Yanina del Carmen Lescano aux points, le 18 mars 2022; à Dubaï.
Estelle Mossely, championne en titre IBO des poids légers, a conservé sa ceinture en battant l'Argentine Yanina del Carmen Lescano aux points, le 18 mars 2022; à Dubaï. — AFP

Elle continue son sans-faute. Un an après sa dernière apparition sur un ring, Estelle Mossely, championne en titre IBO des poids légers, a vite retrouvé le rythme et a conservé sa ceinture en battant l’Argentine Yanina del Carmen Lescano aux points, vendredi à Dubaï.

« Ca fait longtemps que tu n’as pas boxé, tu as fait le round le plus dur, maintenant tu vas retrouver tes marques », lui a lancé son coach Kamel Hasni au début du combat. La dernière sortie de la championne olympique 2016 remontait au 5 mars 2021 à Nantes lorsqu’elle avait battu aux points l’Allemande Verena Kaiser.

Au cours des dix rounds contre Lescano, la Française de 29 ans n’a jamais vraiment été inquiétée. Deux des trois juges se sont prononcés en sa faveur (96-94 et 97-93), le troisième donnant étonnamment son adversaire gagnante (96-94).

Certes, l’Argentine, membre du Top 5 mondial, a quelque peu bousculé la Française aux 6e et 7e rounds, mais Mossely a vite remis à distance sa challengeuse, souvent trop prévisible et moins mobile. Affichant un large sourire à l’issue de la confrontation, Mossely reste invaincue avec désormais 10 victoires en 10 combats professionnels.

L’Irlandaise Katie Taylor en ligne de mire

La Française qui vient de signer un contrat avec la société de promotion américaine Probellum, espère gagner en visibilité et ambitionne désormais de se rapprocher d’un combat d’unification contre l’Irlandaise Katie Taylor, reine de la catégorie (titres WBA, IBF, WBO, WBC). Un challenge prévu pour fin 2022 ou début 2023 avant de se concentrer sur les JO de Paris-2024.

« Taylor n’est pas inaccessible, mais aujourd’hui ce n’est pas la bonne idée de la rencontrer », avait confié Mossely à l’AFP avant son combat de vendredi. « Je n’ai pas emmagasiné assez d’expérience. On a un parcours similaire mais elle a un peu d’avance puisqu’elle est passée directement pro après les JO de Rio et que j’ai eu deux interruptions dans ma carrière pour cause de maternité. Mais je vais réussir à rattraper mon retard », a-t-elle assuré.

D’ici ce grand rendez-vous, Estelle Mossely effectuera son retour chez les amateurs à l’occasion des Championnats du monde en mai en Turquie.