Savoie : Les élus fixent une condition à l’accueil du relais de la flamme olympique

ARGUMENT HISTORIQUE La Savoie a mis en avant les Jeux olympiques d'hiver de 1992 à Albertville

20 Minutes avec agence
Les élus de Savoie veulent que le parcours de la flamme olympique de Paris 2024 débute dans leur département. Photo d'illustration.
Les élus de Savoie veulent que le parcours de la flamme olympique de Paris 2024 débute dans leur département. Photo d'illustration. — PublicDomainPictures / Pixabay

Contrairement aux départements voisins de la Haute-Savoie et de l’Isère, la Savoie n’a pas tiré un trait sur le passage de la flamme olympique de Paris 2024 sur son territoire. Les autorités locales ont cependant fixé une condition essentielle à l’accueil du relais de la torche. Elles souhaitent être le département où le parcours symbolique commencera, indique France 3 Auvergne Rhône-Alpes.

Une portée historique

Si c’est le cas, les élus savoyards ont fait savoir que le département se portait volontaire à l’organisation d’une étape de l’évènement. Les responsables locaux ont mis en avant le fondement historique de leur demande, rappelant que c’est en Savoie qu’une flamme olympique a été allumée pour la dernière fois sur le territoire français.

Ils faisaient référence aux Jeux olympiques d’hiver de 1992, organisés à Albertville (Savoie). Le département alpin n’aurait donc pas jugé trop coûteux la participation financière demandée par le comité d’organisation de Paris 2024. Le tarif de 180.000 euros fait pourtant partie des éléments qui ont poussé l'Isère à refuser le relais olympique, comme de nombreux autres départements français.