Mondial 2022 : La fédération russe de football s'en prend à l'exclusion « discriminatoire » de son équipe à cause de la guerre en Ukraine

FOOTBALL La fédération russe a indiqué dans un communiqué être « en désaccord total avec la décision de la Fifa et de l’UEFA de suspendre les équipes russes de toutes les rencontres internationales pour une durée indéterminée »

Julien Laloye
— 
L'équipe de Russie lors du match d'ouverture de la Coupe du monde 2018.
L'équipe de Russie lors du match d'ouverture de la Coupe du monde 2018. — Mladen ANTONOV / AFP

La Fédération russe de football a dénoncé lundi une mesure « discriminatoire » après l’exclusion de son équipe nationale de la Coupe du monde en réaction à l’invasion de l’Ukraine par Moscou. La fédération a indiqué dans un communiqué être « en désaccord total avec la décision de la Fifa et de l’UEFA de suspendre les équipes russes de toutes les rencontres internationales pour une durée indéterminée ».

Vers une contestation devant les tribunaux ?

Cette mesure « a un effet discriminatoire évident sur un grand nombre de sportifs, d’entraîneurs, d’employés de clubs ou de la sélection nationale et, plus important, sur des millions de supporters russes et étrangers », a-t-elle ajouté. La fédération russe a également affirmé qu’elle « réserve le droit de contester cette décision de la Fifa et de l’UEFA en accord avec le droit du sport international », sans fournir d’autre précision.

La Fifa et l’UEFA ont annoncé lundi dans un communiqué commun que la Russie, hôte du Mondial 2018, était exclue de la Coupe du monde dont la prochaine édition se déroulera au Qatar en novembre et décembre prochains. L’équipe nationale masculine n’est pas la seule concernée, puisque la sélection féminine ne pourra pas jouer l’Euro en Angleterre, en juillet, et le Spartak Moscou, dernier club russe engagé en Coupe d'Europe cette saison, est exclu de la Ligue Europa.

Cette spectaculaire mise au ban des équipes russes intervient en pleine invasion de l’Ukraine par l’armée de Moscou. Cette agression militaire a suscité un tollé international et des sanctions économiques contre la Russie. Du football au tennis, en passant par l’athlétisme et le basket, le monde du sport a lui aussi vivement réagi.