Guerre en Ukraine : Moscou rassemble ses troupes, la bataille pour Kiev semble imminente

CONFLIT Des photos satellites, prises dans la nuit de ce mardi, montrent un long convoi russe progressant lentement vers la capitale ukrainienne

20 Minutes avec AFP
Des soldats ukrainiens prenant position sur un pont de Kiev, le 25 février 2022 (illustration).
Des soldats ukrainiens prenant position sur un pont de Kiev, le 25 février 2022 (illustration). — Emilio Morenatti/AP/SIPA

La bataille pour Kiev se profile. Des photos satellites, prises dans la nuit de ce mardi, montrent un convoi russe s’étirant sur environ 60 kilomètres et progressant lentement vers la capitale ukrainienne. L’état-major de l’armée ukrainienne affirme que les forces russes se sont regroupées au cours des dernières 24 heures, rassemblant des véhicules blindés et des armes d’artillerie « avant tout pour encercler et prendre le contrôle de Kiev et les autres grandes villes de l' Ukraine ».

« Certains véhicules sont parfois très distants les uns des autres et, sur d’autres portions, les équipements militaires sont positionnés à deux ou trois de front », indique la société américaine d’imagerie satellitaire Maxar, après la diffusion de plusieurs photos prises depuis l’espace. Le convoi « s’étend des abords de l’aéroport Antonov (à environ 25 km du centre de Kiev) au sud aux alentours de Prybirsk » au nord. Cet aéroport est, depuis le début de la guerre, le théâtre de violents affrontements, l’armée russe tentant de s’emparer de cette infrastructure stratégique pour la prise de la capitale.

Nouvel appel de Zelensky

Selon deux sources interrogées lundi, l’une diplomatique et l’autre sécuritaire, Moscou s’apprête à lancer de manière imminente une nouvelle poussée militaire. La principale colonne russe avançant vers Kiev « a progressé d’environ cinq kilomètres » lundi, a estimé un haut responsable de la défense américaine, la localisant à 25 km de Kiev.

Les défenseurs de la capitale, sous couvre-feu tout le week-end, ont érigé des barricades de fortune et ont reprogrammé des panneaux électroniques publics pour prévenir les Russes qu’ils seraient accueillis « par des balles ». Face au présage de combats d’ampleur pour le contrôle de Kiev, le président Volodymyr Zelensky a appelé la communauté internationale à « considérer une fermeture totale du ciel pour les missiles, avions et hélicoptères russes ».