Guerre en Ukraine : Le CIO recommande de ne pas inviter de sportifs russes et retire l’Ordre olympique à Poutine

DIPLOMATIE SPORTIVE La commission exécutive du CIO a recommandé lundi de bannir les Russes et Bélarusses des compétitions sportives, après l'invasion russe en Ukraine

W.P, avec AFP
— 
Thomas Bach, président du CIO
Thomas Bach, président du CIO — Valery Sharifulin/TASS/Sipa USA/SIPA

Le CIO, dont la prise de position consécutive à l’invasion russe en Ukraine était attendue, frappe deux fois. La commission exécutive de l’instance olympique a recommandé lundi de bannir les Russes et Bélarusses des compétitions sportives, après l’invasion russe en Ukraine et alors que les Jeux paralympiques​ débutent vendredi, à Pékin. Mesure symbolique mais forte, elle a aussi retiré « l’ordre olympique » à tous les hauts responsables russes, à commencer par le président Vladimir Poutine.

Le CIO salue les appels à la paix des athlètes russes

La commission exécutive du CIO « recommande aux Fédérations internationales de sport et aux organisateurs de manifestations sportives de ne pas inviter ou de permettre la participation d’athlètes et de représentants officiels russes et bélarusses aux compétitions internationales », selon un communiqué sur cette décision de la commission exécutive de l’instance sportive.


Si « pour des raisons organisationnelles ou juridiques », il n’est pas possible d’empêcher la venue de sportifs russes, le CIO demande qu’ils ne puissent pas être « autorisés à participer sous le nom de Russie ou de Bélarus ». Le CIO maintient par ailleurs sa recommandation de ne pas organiser de compétition sur le sol russe. Rompant avec sa tradition d’exigence de neutralité des sportifs, le CIO a salué « les nombreux appels à la paix lancés par les athlètes, les responsables sportifs et les membres de la communauté olympique mondiale. Le CIO admire et soutient en particulier les appels à la paix des athlètes russes ».