Tennis : Alexander Zverev prend une amende de 40.000 dollars, avant de possibles autres sanctions

COUP DE SANG L’ATP a dévoilé vendredi les premières sanctions contre Alexander Zverev, après son pétage de plomb lors du tournoi d’Acapulco

N.S. avec AFP
— 
Alexander Zverev n'a peut-être pas fini de payer son coup de sang du tournoi d'Acapulco, mardi.
Alexander Zverev n'a peut-être pas fini de payer son coup de sang du tournoi d'Acapulco, mardi. — Marcos Dominguez / AFP

Alexander Zverev ne devrait pas frôler la banqueroute tout de suite, après les premières sanctions annoncées ce vendredi par l’ATP. Le n°3 mondial, exclu du tournoi d'Acapulco au Mexique mardi après avoir frappé à plusieurs reprises la chaise de l'arbitre avec sa raquette lors d’un match de double, a été sanctionné d’une amende de 40.000 dollars, soit 35.600 d’euros.

L’Allemand de 24 ans, sacré champion olympique à Tokyo l’été dernier, s’est vu en outre retirer ses gains au Mexique d’un montant total de 31.570 dollars (28.160 euros) ainsi que les points acquis au classement pour les simples et les doubles disputés.

« Un examen ultérieur » à venir

Dans le détail, Zverev a été sanctionné à la fois pour injures et comportement antisportif avec des amendes de 20.000 dollars (17.800 euros) pour chaque infraction. « Cela représente l’amende maximale pour chaque infraction », a indiqué l’ATP, précisant qu’un « examen ultérieur » serait effectué « conformément aux règles » du circuit.

Zverev avait « demandé pardon » à la suite de son coup de sang de mardi. Dans un post publié sur son compte Instagram, il avait affirmé avoir « présenté ses excuses en privé à l’arbitre de chaise », Alessandro Germani, après son accès de colère « inacceptable » à son encontre, avait-il ajouté.

Son comportement avait été condamné par Rafael Nadal, qualifié pour les demi-finales au Mexique, et aussi Novak Djokovic et Andy Murray, qui participaient eux au tournoi de Dubaï, organisé simultanément à celui d’Acapulco.