Acapulco : Sascha Zverev demande pardon après son pétage de câble

TENNIS L'Allemand Alexander Zverev a été exclu mardi par l'ATP du tournoi de tennis d'Acapulco pour avoir frappé à plusieurs reprises la chaise de l'arbitre avec sa raquette après une défaite en double

W.P, avec AFP
— 
Alexander Zverev
Alexander Zverev — Hamish Blair/AP/SIPA

Après le craquage, les remords. Alexander Zverev, exclu mardi du tournoi d’Acapulco pour avoir pris d’assaut la chaise de l’arbitre à coups de raquette, a « demandé pardon » pour ses actes, mercredi. La moindre des choses après un geste aussi incompréhensible que disproportionné. Dans un message publié sur son compte Instagram, « Sascha » affirme avoir « présenté ses excuses en privé à l’arbitre de chaise » et juge son propre accès de colère « inacceptable ».

« Ça n’aurait pas dû arriver, je n’ai pas d’excuse. Je demande pardon à mes fans, au tournoi et à ce sport que j’aime. Comme vous le savez, je donne tout sur le court. Mardi, j’en ai trop donné », a aussi écrit le champion olympique. Le joueur de 24 ans a également annoncé qu’il allait profiter des prochains jours « pour réfléchir » et faire en sorte « que cela ne se reproduise plus ».

Sanctionné par l’ATP ?

En double, associé au Brésilien Marcelo Melo, l’Allemand est sorti de ses gonds après une défaite au super tie-break contre le Britannique Lloyd Glasspool et le Finlandais Harri Heliövaara 6-2, 4-6, 10-6. Sur les images vidéo, on le voit frapper à trois reprises la chaise de l’arbitre Alessandro Germani, s’asseoir puis se relever pour l’insulter et donner un dernier coup de raquette juste sous le pied de l’officiel, au moment où celui-ci descend de sa chaise.

Au-delà de son exclusion du tournoi d’Acapulco, l’Allemand pourrait être sanctionné plus lourdement selon le code disciplinaire de l’ATP.